12 règles de politesse à table, ou comment paraître bien élevé le temps d’un dîner

politesse à table bienséance fait la différence style mes hommages madames leçon cours guide livre manuel

 

La politesse à table est le sujet qui intéresse le plus les lecteurs de ce blog, et mon entourage aussi d’ailleurs. C’est bien, cela traduit un réel goût pour la réception. La culture française a élevé l’art de recevoir à son plus haut sommet, donc il est juste que cela soit codifier. Ce qui est codifié peut être enseigné. Bon point.

La chaîne youtube Apprendre les bonnes manières et cette vidéo sur l’art de recevoir ses invités vont vous donner de nombreuses indications sur la sujet de la politesse à table.

Mais pour commencer, lisez ceci :

 

12 règles de politesse à table, ou comment paraître bien élevé le temps d’un dîner

 

  1. Couper ou plier la salade?

    La salade ne se coupe pas au couteau. Il faut la plier avec le couteau et la fourchette. Pourquoi ? Parce qu’autrefois, les couverts étaient en argent. Le vinaigre ne se marie pas bien avec l’argent, donc on a pris l’habitude de plier la salade. Aujourd’hui, l’usage est resté bien que nos couverts soient majoritairement en inox. Il n’y a plus de risque de les abîmer. Mais cet usage est resté dans les mœurs. De toute façon, les maîtres de maison auront pris soin de la déchirer en petits morceaux avant de la servir.

 

2. Où placer sa serviette à table?

Au début du repas, la serviette se trouve du coté gauche de l’assiette. En prenant place, dépliez-la et posez-la sur vos genoux. A la fin du dîner, froissez-la « joliment » et posez-la du côté droite de l’assiette.

Pour un déjeuner, la serviette se place dans l’assiette. Jamais dans le verre ! Pour tout savoir sur le dépliage de la serviette à table, c’est ici.

Retenez également que si vous devez vous lever de table durant le repas, vous devez placer votre serviette sur votre chaise, c’est un signe pour les serveurs. Ils savent ainsi que vous allez revenir.

 

3. Où poser ses coudes?

Ne posez pas vos coudes sur la table (sauf les femmes à partir du café). Toutefois ne gardez pas vos mains sur les genoux (à moins d’être en Angleterre). Posez vos poignées/avant-bras sur le rebord de la table. Non, cela ne fait pas mal. En général sous la nappe, il y a une épaisseur « molletonnée » pour arrondir l’angle. Et pour en savoir plus sur cela et sur l’art de mettre la table, rendez-vous ici.

 

4. Quels couverts utiliser en premier?

Utilisez les couverts extérieurs en premier, et une fois qu’ils sont débarrassés, prenez les suivants. Visionnez encore une fois le filme Titanic pour une démonstration en image. Ce film a le mérite d’avoir enseigné à un milliard d’habitants sur cette planète cette règle d’étiquette. Cette règle est d’ailleurs celle qui revient le plus fréquemment dans les films lorsqu’il est question des bonnes manières. Mais curieusement, il est très très très rare que vos amis vous reçoivent avec trois rangs de couverts de part et d’autre de l’assiette. Comme quoi, la télé nous ment (dirait Anne Roumanoff).

 

5. Combien de fromages pouvez-vous prendre?

Ne vous resservez pas du fromage ! Vous n’avez droit qu’à deux fromages différents. Et en plus, le plateau de fromages ne tourne pas une seconde fois autour de la table. C’est le seul plat que les maîtres de maison n’ont pas cuisiné eux-mêmes (à moins d’être producteurs de fromages) donc l’apprécier exagérément renvoie le message : le fromage est le seul truc mangeable ce soir. La politesse à table est parfois cruelle !

 

6. Couper le pain au couteau ou le rompre avec ses mains?

Rompez le pain avec les mains. Ne le coupez pas au couteau. C’est comme ça. Pour en savoir plus sur la baguette c’est ici. De même, ne posez pas le pain à même la table, il faut un sous-plat, une corbeille à pain, ou une serviette pliée. Pourquoi ? La réponse à cette question est moins une règle d’hygiène que de symbole. En France, pays héritier de la culture judéo-chrétienne, le pain symbolise le travail. On élève le pain par respect pour ceux qui ont travaillé à sa fabrication, à sa distribution et à son achat. Le pain symbolise le travail des hôtes qui reçoivent. Le gigot d’agneau ou le cassoulet n’ont pas cette symbolique. Vous comprenez avec ces deux contre-exemples?

 

7. De quel côté fait-on le service des plats?

Servez les plats par la gauche, et les boissons par la droite. C’est du bon sens: en servant les plats par la gauche, les droitiers peuvent manœuvrer les couverts plus aisément.

 

8. Comment desservir les plats de la table après manger?

Pour desservir, passez les assiettes par la droite des convives. Ou alors laisser faire les maîtres de maison comme expliquer ici. La politesse à table consiste aussi à ne pas se lever pour aider.

 

9. Quel est le verre à eau et le verre à vin ?

Le verre à eau est situé le plus à gauche et le verre à vin à droite. Oui, on pourrait dire que cela pousse à la consommation d’alcool. Heureusement les gauchers sont là pour rattraper le niveau et boire de l’eau.

 

10. Que faut-il savoir sur le placement des couverts?

Concernant le placement des couverts à table : la lame du couteau est toujours tournée vers l’assiette. Aide mnémotechnique pour s’en souvenir : l’agressivité va vers soi et non vers le voisin de table. En ce qui concerne les fourchettes et cuillères. Côté bombé vers le ciel ou vers la table ? Il existe la façon anglaise et la façon française de mettre la table. Les deux se valent. Le principal est de garder une harmonie d’ensemble. Le bombé de la fourchette et de la cuillère doivent être orientés dans la même direction.

 

11. Peut-on souhaiter un « bon appétit » à nos convives?

Ne souhaitez pas un bon appétit à la tablée. Cependant si on vous le souhaite, répondez par un sourire, voire un « merci ». Ne pas répondre serait impoli de votre part.

 

12. Comment réagir au manque de savoir-vivre des autres?

Si quelqu’un a des manières de table qui vous sont peu familières, ne le lui faites pas remarquer. Le but d’un repas est de se sociabiliser et non d’exclure ou d’humilier quelqu’un. On connaît nombre d’anecdotes tirées de l’Histoire des dignitaires de France et d’Europe qui racontent comment par égard pour leurs invités, des rois et reines ont bu l’eau des rince-doigts, jeter des œufs par-dessus leurs épaules ou encore mangé avec les mains. Le savoir-vivre est l’art de s’adapter à toutes les situations, la politesse à table répond à la même exigence.

 

2 comments

  1. Hilda says:

    Bonsoir Lady,

    Tient en lisant votre article qui est très intéressant, une question m’est venue : Comment doit réagir un Gentleman envers une Lady qui, soudain, ressent un coup de fatigue lors d’un dîner où d’une invitation à l’opéra ? Car il est vrai que les coups de fatigues peuvent survenir à tout moment (parfois à cause de la chaleur de la salle d’opéra par exemple)

    Bien à vous,

    Hilda

    • Hanna GAS says:

      Bonjour Hilda,

      Que ce soit dans un cadre galant, familial ou amical, le gentleman doit immédiatement proposer de racompagner sa compagne. Faute de pouvoir s’éclipser immédiatement, voici d’autre variantes: lui proposer un verre d’eau, une place assise, ouvrir les fenêtres, aller prendre l’air, s’allonger (un samedi soir chez des amis, s’allonger sur le canapé ou dans une chambre le temps d’aller mieux), se mettre socialement en « off » et conduire les mondanités à la place de sa belle.
      Idéalement, la fatigue de la dame ne doit pas se voir en public; mais le gentleman doit la remarquer et pallier/remédier de son mieux pour garder la bonne ambiance sociale de la fête. Écourter une soirée car « Madame a un début de migraine » est une excuse très correcte. D’ailleurs, que ce soit un mal de ventre, de dos ou de dents, il est préférable de mettre cela sur le compte d’une « migraine ». Car étaler ses soucis de santé en public est un faux pas.

      Amicalement,

Laisser un commentaire