Question de politesse : l’affront à ne jamais faire à vos invités

chaussettes affront invité ridicule réception mondanité nadine d rothschild maison blanche

Parfois, le coup de grâce tombe au moment du dessert, parfois le lendemain de l’invitation et parfois à peine le seuil franchi. Il est rare qu’une soirée soit un sans-faute absolu. Nous essayons de faire au mieux. Certaines règles des mondanités sont très subtiles, et nos erreurs d’appréciation sont compréhensibles. Mais d’autres règles sont simples, alors nous n’avons pas d’excuse.

Comment rater sa soirée et mettre mal à l’aise ses invités dès la première minute ?

 

L’ affront à ne jamais faire à vos invités

 

Et oui, je parle de ce douloureux épisode où les maîtres de maison nous demandent d’ôter nos chaussures à l’entrée.

Sachez que cela est contraire au savoir-vivre. Nadine de Rothschild, Michelle Obama ou encore la reine Elisabeth II ne prient pas leurs invités de se déchausser.

Personnellement, je n’ai pas toujours des chaussettes de compétitions sur moi. Bien dès fois, après une journée à courir, mes chaussettes sont… telles qu’elles sont. Et je ne vous mentionne même pas l’odeur. Donc devoir ôter mes chaussures est extrêmement gênant pour moi (et pour les autres).

Depuis des années, j’ai systématiquement une paire de chaussettes de rechange dans ma voiture, voire dans mon sac à main (comme s’il n’était pas suffisamment plein !) justement pour parer à l’éventualité du déchaussage en soirée.

De grâce, n’imposez pas cela à vos invités.

Leur proposer des chaussons ne résout pas non plus cette affaire. C’est un palliatif, mais ce n’est pas une solution.

Lorsque nous passons la soirée à essayer de cacher nos pieds (chaussettes râpées ou trouées), à éloigner nos pieds odorants de nos interlocuteurs (comme si nos pieds pouvaient se détacher de notre corps !), ou encore à nous contorsionner pour masquer le premier et le second problème… la conversation ne suit pas.

De plus, faire connaissance avec des inconnus en chaussette est perturbant. Même un avocat a l’air ridicule en chaussettes.

Et encore, je ne mentionne même pas le contexte de séduction. Draguer en chaussette ? Vraiment ? Est-ce possible ?

 

 

Chers hôtes, sachez que cette habitude peut vous coûter cher ? Oui, 800 dollars !!

 

Vous vous souvenez peut-être de cet épisode de Sex & the City où Carrie est invitée à une réception, l’hôtesse la prie d’ôter ses escarpins. Un plan fixe (et bien ironique) de la caméra zoome sur le sol où des dizaines de paires de chaussures s’entassent disgracieusement.

Première péripétie de l’épisode : Carrie et sa petite taille n’approuvent pas cette mise à niveau qui lui ôte 14 cm. Deuxième galère : au moment de partir, ses talons ont disparu. Malgré elle, Carrie « accuse » l’hôtesse de vol (pas directement son amie, mais un de ses invités). Fin de l’épisode : Carrie fête son célibat et établit une liste de non-mariage sur laquelle elle inscrit ses chaussures. Et comme vous vous en doutez, l’hôtesse est alors « obligée » de les lui offrir.

 

 

2 comments

  1. LittleB says:

    Il est vrai qu’en France on a tendance à préferer garder ces chaussure, mais cette règle n’est pas applicable partout !
    En effet au japon il ne faut jamais oublier de se déchausser avant d’entrer chez son hôte. D’ailleurs dans les maison traditionnelle il y’a souvent une différence de niveau entre l’entrée et l’espace de vie, de manière à se déchausser et ranger les chaussures.
    Pour ma part je demande souvent à mes invités de se déchausser pour se déplacer dans mon petit appartement en leur proposant des chaussons…notamment en cas de pluie, pour les chaussures à talons, les semelles en caoutchouc etc. Des traces laissées sur le sol ne sont agréables pour personnes et en tant qu’invitée je serais aussi gênée de salir un intérieur nettoyé pour l’occasion. De plus il arrive parfois qu’être en chaussure ne soit pas confortable pour s’installer (dans le canapé) lors d’une longue soirée entre amis !

    • JeuneLady says:

      Bonjour,

      Merci beaucoup pour votre message et pour l’anecdote sur les pratiques de réception au Japon. Il est passionnant de découvrir les subtilités de politesse et de savoir-vivre de chaque culture!

      La question des chaussettes divise beaucoup de monde. Je savais en l’abordant que c’était un sujet sensible 😉
      Surtout que certains de mes amis (lecteurs du blog) demandent d’enlever les chaussures à l’entrée. Je ne veux donc surtout pas tirer sur mes hôtes 🙂

      Je comprends vos arguments logiques et rationnels en tant qu’hôtesse (petit espace, propreté, confort – discutable comme argument, mais je vous l’accorde-). Toutefois en tant qu’invités, nous arrivons avons nos problèmes personnels: chaussettes dépareillées, trouées, et/ou odorantes. C’est très gênant. Une des solutions possibles est d’avoir une seconde paire de chaussettes dans son sac à main… mais bon. Ce n’est pas un réflexe.

      Je vais donc reprendre la réponse de mon frère : la meilleure démonstration est en live : devoir converser avec quelqu’un dans un nuage odorant la transpiration des pieds est radical. On préfère le ménage post-soirée que 3h d’asphyxie.

      Mais le débat n’est pas clôt, je laisse la porte ouverte à tout futur argument…

      Bonne journée !

Laisser un commentaire