Lady et gentleman : comment être au régime avec élégance ?

régime et bonnes manières diete et biensénance à table

Etre au régime ou à la diète n’est pas une impolitesse. Bien au contraire, il est sage de se plier aux restrictions des médecins et des diététiciens. Prendre soin de son corps est une forme de respect d’autrui. Se maintenir en forme est une marque d’élégance.

De nos jours, il est très courant de « faire attention à son alimentation » selon l’expression consacrée. Il existe mille et un régimes pour perdre du poids. La bienséance est malheureusement souvent oubliée durant ces semaines de privation.

 

Régime et bonnes manières, ce qu’il faut retenir :

Ne parlez pas de votre régime en public. Ne mentionnez pas vos habitudes alimentaires. Ne pavanez pas avec nos « plats interdits » et vos « aliments autorisés ».

Si vous suivez un régime alimentaire contraignant au point de devoir le mentionner, il serait peut-être plus sage de décliner l’invitation à un dîner. Sur grande l’insistance de la maîtresse de maison (qui est alors de la famille ou une amie très proche), vous pouvez faire allusion à votre état de santé délicat. Cela vous donne droit non à un aménagement du menu (qu’elle proposera par politesse bien sûr), mais à un droit de faire disette. Comme Scarlett O’Hara, mangez avant une réception. Son objectif à elle était de passer pour un petit oiseau délicat qui ne connait pas l’appétit, le vôtre sera de ne pas mettre en danger votre santé.

Dans la mesure du possible, déclinez les plats ou prenez de minuscules portions. On vous pardonnera de laisser de la nourriture dans votre assiette. Faites semblant de manger. Le plus important est que les conversations à table ne s’emballent pas sur les régimes et les problèmes de santé des uns et des autres. C’est un sujet hautement ennuyeux et impudique.

Enfin veillez toujours à ne pas offenser la maîtresse de maison par un refus de goûter une spécialité. Si quelque chose a été préparé à votre intention exclusive, vous vous devez d’y goûter et surtout de le complimenter.

La dernière règle est relative à l’intégrité. Combien de fois avons-nous été témoin de scènes où les gens dénoncent à grands cris à des interlocuteurs fatigués les méfaits des pépins de poire/jus de truffes/aubergine de juin ; alors qu’ils se goinfrent de sucreries et de produits chimiques devant vous ?

De plus, vous ignorez le menu de la maîtresse de maison. Alors si justement elle avait prévu de servir des poires au vinaigre de truffe ce soir-là, imaginez votre impolitesse !

 

Et le mot de la fin:

Courage pour votre effort ! Se tenir aux restrictions d’une diet n’est pas facile !

 

Laisser un commentaire