Faut-il lever le petit doigt en tenant une tasse ?

 

Faut-il lever le petit doigt en tenant une tasse ?

 

La question est fréquente : faut-il lever le petit doigt de la main en tenant une tasse de thé ?

Est-ce que ce geste est chic ou trop maniéré ?

 

Est-ce que subtil soulèvement des phalanges confère une posture de personne bien élevée ou totalement snob ?

 

Lever le petit doigt : quelle est l’origine de ce geste ?

 

Petit point d’histoire :

D’où vient cette habitude de lever le petit doigt en l’air au moment de boire et manger ?

La coutume remonte au Moyen-âge.

Alors, les seigneurs féodaux se servaient directement dans un plat unique que l’on faisait passer. Les riches seigneurs mangeaient avec les doigts. Et les convives buvaient tous dans le même gobelet.

 

Mais ils gardaient toujours un doigt (le petit doigt) ou deux doigts secs afin de le/les laisser libres de graisse. Le but est simple. Le sel et les épices (grand luxe à l’époque !) étaient présentés dans des coupelles au centre de la table. Pour se servir, on ne pouvait pas y plonger ses doigts collants. On pouvait seulement y mettre son petit doigt sec.

Le petit doigt était donc gardé « propre » ou du moins sec afin de pouvoir se servir en épices et assaisonner ainsi ses mets.

Faites le test inverse si vous voulez. Vous observerez qu’il est impossible de saupoudrer une pincée de sel les doigts badigeonnés de miel ou de moutarde.

 

Ainsi naquit l’usage du petit doigt levé comme signe de distinction, qui fut plus tard adapté à l’utilisation de la cuillère et de la fourchette.

Et plus tard encore « collé » à la tasse de thé.

 

Et donc, vous comprendrez aisément pourquoi les paysans (les pauvres) ne faisaient pas ce geste : ils n’avaient pas les moyens d’acheter des épices.

Ce geste reste donc toujours connoté à l’élite.

 

Peut-on le faire aujourd’hui encore ?

Réponse en vidéo.

Laisser un commentaire