L’ histoire de la politesse : quelques dates tirées du magazine Historia n°785

histoire de la politesse historia magazine 785 mai 2012 lady gentleman savoir-vivre guide politesse bonnes manières cours pdf gratuit grandes dates protocole dossier presse article nadine de rothschild documents archives

 

Le magazine Historia n°785, sorti en mai 2012, propose un dossier complet sur les bonnes manières. Voici la frise chronologique qu’ils proposent sur l’ histoire de la politesse.

 

L’ histoire de la politesse : quelques dates tirées du magazine Historia n°785

 

 

-435

Socrate rappelle à ses disciples les règles de bienséance dans les réunions où le vin et la fête font facilement dégénérer.

 

-44

Cicéron fait l’éloge de la civilité dans son Traité des devoirs adressé à son fils Marcus.

 

1180

L’art d’aimer est exposé par André le Chapelain, un clerc parisien, dans De arte honeste amandi.

 

1268

Le Roman de la Rose de Jean de Meung, détaille les bonnes manières de table.

 

1402

Le grand pédagogue italien Vergerio, tenant de l’humanisme civique, définit l’éducation des jeunes princes.

 

1530

Erasme publie à Bâle son fameux Traité de civilité puérile.

 

1610

Richelieu, irrité que les convives se curent les dents à table avec le couteau, demande à son coutelier d’arrondir leurs bouts.

 

1660

Invention de la clochette à sonner les valets par le marquis de Rouillas, afin de préserver l’intimité des soupers fins.

 

1735

La salle à manger s’impose lorsque Louis XV en crée deux à Versailles, l’une pour l’été et l’autre pour l’hiver.

 

1762

Jean-Jacques Rousseau, dans son Emile, ou l’éducation, recommande le tutoiement systématique en famille.

 

1793

Le tutoiement est imposé par le décret de la Convention. Vouvoyer est interdit, l’emploi de « monsieur » ou « madame » est remplacé par le terme « citoyen ». Ceux qui ne respectent pas ces lois encourent une peine de justice.

 

1815

A la bataille de Waterloo, Cambronne commande le dernier carré de la Veille Garde. Sommé de se rendre par le général anglais Colville, il lui lance un tonitruant « Merde ! ». Shocking !

 

1830

Le bourgeois s’empare des bonnes manières en s’inspirant des Anglais. Il est de bon ton de porter le haut de forme, le smoking et les gants. On importe également le flirt, et les hommes affectent des manières de gentlemen.

 

1920

La garçonne apparaît, les femmes fument, se coupent les cheveux et portent pantalon. La nudité ne choque plus.

 

1950

La civilité traditionnelle devient trop pesante pour la génération issue du baby-boom. Mai 1968 fera table rase de la politesse.

 

2010

Création d’un nouveau savoir-vivre associé aux technologies de communication, tel la netiquette.

 

 

D’autres chroniques de manuels de savoir-vivre sont disponibles ici.

 

 

Laisser un commentaire