Leçon d’ étiquette française donnée par l’actrice oscarisée Nathalie Portman ! (Aouch !)

étiquette française nathalie portman culture française école paris usages convenances leçon guide cours politesse

Une fois n’est pas coutume, je vais piocher du côté des non-Français pour en savoir davantage sur l’ étiquette française.

Cette fois, direction Los Angeles pour une interview de Nathalie Portman. (Cliquez sur le lien pour écouter la lauréate. La vidéo dure moins de 3 minutes.) L’actrice a vécu quelques temps à Paris, puis elle est rentrée aux Etats-Unis, en Californie. Le présentateur la questionne sur le mode des vies des Français, les usages de notre beau pays et le degré d’intégration qu’elle a pu atteindre.

Les réponses de l’actrice nous font prendre conscience de certaines réalités.

 

Nathalie Portman, ex-Parisienne, nous prodigue une leçon d’ étiquette française :

 

  • Premier constat : nous sourions peu.

L’actrice ne critique pas la France et les Français (elle a du savoir-vivre !), mais elle souligne la gentillesse et la bienveillance des habitants de la Californie. Elle est même choquée par le nombre élevé de sourires qu’elle croise au quotidien.

Retenons que nous devrions sourire davantage.

 

  • Deuxième remarque : nous avons beaucoup (voire trop) de règles

Cela me fait rire ! Ce n’est pas moi qui vais contester ce point. Depuis bientôt deux ans que je tiens ce blog sur les bonnes manières et plus de 300 articles parus… je n’ai pas encore fait le tour de l’étiquette française ! J’ai encore tant à apprendre !

Nathalie Portman souligne l’importance de la connaissance de ces règles protocolaires. Elle fait bien percevoir la gêne des non-initiés. Ne pas connaître les codes est un réel handicap.

 

  • Troisième leçon d’étiquette française : faire une pause entre le « bonjour » et le « pourriez-vous m’aider je vous prie ? »

C’est la partie la plus amusante de l’interview (outre l’hostilité palpable du présentateur pour les Français !) : l’actrice primée aux Oscars explique comment il convient de se comporter dans les magasins de la capitale.

Il faut faire une pause de deux secondes entre notre salutation aux vendeurs et notre requête de taille ou de pointure.

C’est étonnant d’entendre cela. Cette pause de courtoisie est tellement « normale » pour nous que nous ne nous rendons même pas compte qu’il pourrait en être autrement.

A l’inverse, je ne m’imagine pas aller dans un magasin à Los Angeles et oublier de dire bonjour aux vendeuses.

 

Qu’en pensez-vous ?

Laisser un commentaire