Comment célébrer l’anniversaire de votre enfant sans que la maison n’explose et que les voisins n’appellent la police ?

anniversaire enfant pompiers 4 ans goûter déco

 

Comment célébrer l’anniversaire de votre enfant sans que la maison n’explose et que les voisins n’appellent la police ?

 

Précisons encore la question en ajoutant un élément de taille : le thème de l’anniversaire est « les pompiers ».

Dramatisons encore les faits en révélant l’âge des petits fêtards : 4 ans.

Et pour dire vrai, l’âge des 6 participants allait de 2 ans 3/4 à 4 ans et 1/2. Oui, à cet âge-là, ces nuances de mois sont importantes.

 

Nous avons donc organisé le premier « kinderbal » de notre fils. Oui, en polonais, on reprend le mot allemand. Pour trouver de bonnes idées de décoration, j’ai tapé « fireman birthday’party » dans Google.

Cette seule introduction suffit à prouver que les parents doivent maîtriser au moins trois langues étrangères pour se lancer dans l’aventure des anniversaires-enfants dans les années 2020.

(Je plaisante, bien entendu. Quoique…)

 

 

Célébrer un anniversaire enfant (pompiers) : comment se déroule une fête civilisée ?

 

Le guide de Nadine de Rothschild m’a beaucoup aidé pour le protocole à suivre. Il était hors de question de faire payer nos invités comme je le raconte dans cet article (true story).

 

Etape #1 : permission

 

Un anniversaire enfant commence par la demande aux parents. Organiser un goûter d’anniversaire pour ses amis n’est pas un dû. C’est un privilège que les parents accordent à l’enfant pour sa bonne conduite.

L’enfant doit mériter une fête d’anniversaire.

A l’approche de son anniversaire, l’enfant demande aux parents l’autorisation d’inviter ses amis pour célébrer ensemble.

(Etape que nous avons sautée. Notre fils ne savait même pas que les fêtes d’anniversaire existent. Il a 4 ans.)

 

 

Etape #2 : liste d’invités

 

Ensuite, l’enfant et les parents s’accordent sur une liste d’invités.

Pour les tous petits (jusqu’à 5 ans), il faut ajouter les frères et sœurs. C’est comme ça. Ce n’est pas un impératif, mais une réalité du terrain.

 

(Extirper les prénoms des copains à notre fils fut l’étape la plus difficile. Il ne parle pas beaucoup*, certains de ses copains ont des prénoms basques, il les déforme. Bref, ce fut une vraie chasse aux trésors linguistique pour nous.)

*oui, il ne parle pas beaucoup. Diverses explications à cela. Ce n’est pas le sujet. Et ce n’est pas non plus un « problème ». Il apprend à son rythme.

 

 

Etape #3 : Les invitations

 

Nadine de Rothschild rappelle bien que les invitations sont adressées aux parents des enfants et non directement aux enfants. C’est un détail, mais cela fait une différence de taille.

Quelle est la nuance : ce n’est pas un enfant-roi qui décide. L’enfant doit sentir qu’il est sous l’autorité de ses parents. Ses parents sont géniaux : ils lui permettent de faire une fête.

L’éducation famille-démocratie où chacun à une voix est préjudiciable. Rappelez-vous des 18 valeurs aristocratiques présentées il y a quelques temps.

 

anniversaire enfant pompiers 4 ans goûter déco kinderbal

 

Etape #4 : le thème

 

Elle est révolue l’époque des anniversaires d’enfants où on se réunissait pour chanter « joyeux anniversaire », souffler les bougies et manger ensemble un gâteau fait maison.

A présent, la compétition est rude. Il faut un thème.

Je fais partie des personnes à qui cette mode forcée convient très bien. Je raffole de la décoration éphémère pour les fêtes.

Pour celui de notre fils, nous avons choisi le thème des pompiers. Les garçons sont fan de « Sam, le pompier ». Ce qui est très curieux étant donné que nous n’avons pas de télévision.

(Pourquoi le pluriel ? Car nos deux fils ont 15 mois d’écart, et donc ils font tout ensemble.)

Je vous avais déjà raconté notre nuit passée dans le camion des pompiers parce que l’immeuble voisin de notre hôtel était en feu. Un souvenir mémorable pour les enfants. Ils en redemandent !

 

 

Etape #5 : les préparatifs

 

Les décorations (assiettes, serviettes, ballons, bougies, collection Sam le pompier, les supers casques de pompiers pour les enfants, l’hélium…) viennent de Fetemix. Nous sommes très satisfaits. Il y en a pour tous les goûts. Voici les photos. Nous nous sommes bien amusés à tout décorer 🙂

Pour le gâteau d’anniversaire : j’ai fait simple. Non que je sache faire compliqué en matière de cuisine.

Les enfants n’aiment pas les plats compliqués. J’ai donc fait un gâteau tout simple.

 

anniversaire enfant pompiers 4 ans goûter déco kinderbal jeux

 

Etape #6 : les animations

 

Il est d’usage dans les « kinderbal » polonais de « guider » les jeux des enfants en organisant des jeux.

Il faisait trop froid pour aller dehors, donc il fallait des jeux en intérieur.

 

  • Jeu numéro 1 :

Les enfants enfilent des bottes de pluie d’adulte et suivent un parcours d’obstacles. En extérieur, nous aurions donné une bassine d’eau/grand verre d’eau à apporter du point de départ à l’arrivée pour remplir la cuve des pompiers. En intérieur, nous avons remplacé cela par des ballons bleus.

 

  • Jeu numéro 2 :

Le traditionnel « Bourriquet » qui consiste à bander les yeux de l’enfant, lui donner le tournis, et ensuite lui demander de coller la queue de Bourriquet sur l’image collée au mur.

Ce jeu est simplement adapté avec le thème. Pour nous, il s’agissait de remettre l’échelle des pompiers sur le camion des pompiers.

 

anniversaire enfant pompiers 4 ans goûter déco kinderbal jeux

 

  • Jeu numéro 3 :

Avec une banderole nous avons créé un zigzag façon « Haute Voltige » (cf. le braquage du musée dans le film) et les enfants devaient sauver le chat (la peluche du chat) à l’autre bout.

Une deuxième version du jeu (grand succès!) fut un mix du zigzag et des ballons bleus.

De la laine rouge et du ruban adhésif dans le couloir suffisent.

 

 

 

Etape #7 : les petits cadeaux de départ

 

Aaahhh ! Que c’est difficile de ne pas donner de bonbons aux enfants ! Je suis contre les bonbons. Nos enfants n’en mangent jamais. Je confisque les rares bonbons qui arrivent chez nous après les goûters d’anniversaire à l’école ou les kermesses.

Je me suis fait violence pour en choisir au magasin. J’ai perdu 10 minutes à m’auto-convaincre que « c’est pour la bonne cause » devant le rayonnage. J’ai enfin choisi des bonbons à l’emballage individuel. Et à la 11e minute, j’ai vidé mon panier. C’était plus fort que moi, je ne pouvais pas mettre mon argent dans « ça ».

Je ne suis pas une super-maman adepte du bio-écolo-naturel-zéro pesticide-fait maison-produits sains. Loin de là. J’ai encore beaucoup de progrès à faire. Et je les fais à mon rythme pour assainir notre alimentation. Mais les bonbons, je n’y arrive pas.

J’ai donc opté pour les mini-barre chocolatées (Twix, Mars, etc.) et les smarties. Ce n’est pas beaucoup mieux. Au final, c’est toujours du sucre. Mais la note chocolatée « atténue » le problème.

(Initialement, je voulais donner un fruit ; mais un membre de ma famille m’a dit que j’exagérais.)

Sur une des photos, vous voyez le petit pochon invité.

Oui, vous avez bien vu : c’est une bouteille d’eau avec une étiquette « la boisson préférée des pompiers ». Cadeau aussi.

 

 

 

Etape #8 : rangement

L’enfant doit contribuer.

Sans nous vanter : de ce point de vue-là, les enfants aident. Je ne dis pas qu’ils soient efficaces. Mais ils participent au rangement quotidien. « On range comme les pompiers » leur disons-nous.

Chez nous, c’est un privilège de mettre la table (#ManipulationMentale). Si les garçons ne sont pas sages, ils n’ont pas le droit de mettre les assiettes, les couverts, les serviettes et les verres.

 

 

 

 

Etape #9 : remerciement

Dans la semaine suivant l’anniversaire, les parents rédigent un mot aux parents et l’enfant peut faire un dessin pour remercier les amis d’être venus et d’avoir offert un cadeau.

 

 

 

 

 

Anniversaire enfant : questions pratico-pratiques

 

 

Convient-il d’ouvrir les cadeaux immédiatement à la réception ou tous en même temps avant le goûter ?

Cela dépend de l’âge et des invités.

Nous avons opté pour le tout de suite pour plusieurs raisons :

  • Nous avons supposé que la mémoire des copains de notre fils était aussi « poisson rouge » que celle de notre vaillant héritier. Pour éviter qu’un enfant de 4 ans n’oublie quel est le cadeau qu’il a apporté, autant l’ouvrir dès réception.
  • Lorsque nous confions un cadeau à nos enfants pour qu’ils l’offrent à quelqu’un d’autre, ils veulent absolument l’ouvrir. Donc, nous leur confions ce cadeau 30 secondes avant de passer la porte de nos hôtes. L’hypothèse que les parents des copains aient fait pareil est forte.
  • Eviter toute « comparaison ».
  • Eviter la lassitude et donc le manque d’enthousiasme manifesté à l’ouverture du 4e cadeau de suite. Mieux valait garder cette flamme de la joie. Espacée mais vive.
  • Le fait de passer à table pour goûter appelle la faim… donc retarder le service du gâteau pour des enfants de 4 ans ne nous semblaient pas une bonne idée.

 

Les parents sont-ils présents ?

Etant donné que l’invitation leur ait adressé, oui. Nous avons clairement écrit dans l’invitation qu’ils sont libres de se joindre à nous pour un thé.

C’est aussi l’occasion de faire connaissance.

Les deux parents sont nécessaires à l’anniversaire. L’un s’occupe des adultes et l’autre des enfants.

 

Quelle durée pour un anniversaire ?

Pour cette grande première nous avons annoncé 2h30. L’invitation était formulée à l’anglaise, c’est-à-dire avec une heure de début et une heure de fin. De 16h à 18h30.

Pourquoi pas plus tôt ? Parce que les petits frères et sœurs (et nos garçons aussi d’ailleurs) font la sieste. Il ne faut pas couper cela.

 

 

Comment profiter de ce moment de fête pour enseigner les bonnes manières à son enfant ?

  1. L’enfant doit accueillir ses invités à la porte à leur arrivée et les raccompagner à leur départ.
  2. Lors de l’anniversaire avec les amis, l’enfant doit attendre que tout le monde reçoive sa part de gâteau. Il sera servi à la fin. Lors d’un anniversaire en famille, il peut être le premier à recevoir la part. c’est un honneur qu’on lui fait. Et les parents soulignent le caractère exceptionnel de cette priorité annuelle.
  3. L’enfant doit remercier pour les cadeaux. Il doit dire « merci » aux parents de ses amis.

Cette liste pourrait être allongée. Pour un enfant de 4 ans, c’est déjà bien s’il fait ces trois points-là.

 

 

 

This entry was posted in Enfants.

2 comments

  1. Plume Bleue says:

    Quel bel anniversaire Hanna !
    Mes enfants avaient dès 2 ans (!) l’obligation d’un message écrit aux adultes qui leur faisaient un cadeau.. A deux ans, sans savoir écrire, un soleil faisait l’affaire. L’envois était postal pour chaque cadeaux reçus. Il fallait parfois 3 jours pour tout finaliser et j’ai tenu bon jusque vers 12 ans. Après il le faisait eux-mêmes assez souvent et je revenais à la charge au besoin.
    Pour les petits cadeaux aux invités, j’ai souvent privilégié les stylos (pailletés, ou fluos ou pastels ou de couleur du thème) avec une petite gomme amusante, taille crayon, ou feuille de stickers en fonction du thème. ) même prix, mais utile au moins… ou une mini poupée rigolote (fille) des sous en chocolat ( un thème pirate) et une cape de couleurs (thème « viens goûter sous mon parapluie ») une fille, deux garçons ça en fait de l’expérience en matière de goûters d’anniversaires au fil du temps !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.