Savoir-vivre en couple en public : 3 impératifs !

savoir-vivre en couple en public lady gentlmean bonnes manières mains tenir bisous

Savoir-vivre en couple en public : 3 impératifs !

 

Nous avions déjà parlé de l’émission de Stéphane Bern, Comment ça va bien, diffusée sur France 2 et de sa chronique sur le savoir-vivre au quotidien. Pour mémoire : les bonnes manières en couple dans la salle de bain sont listées ici.

 

Une autre vidéo de l’animateur Jérémy Charbonnel concerne le couple. Il s’agit de la sortie romantique. La vidéo complète se trouve ici.

Retenons essentiellement trois points :

 

Savoir-vivre en couple en public : 3 impératifs !

 

  1. Pas de démonstration d’amour ostentatoire en public.

Alors la limite est mouvante selon les interlocuteurs, mais pour la coach en savoir-vivre invitée à l’émission, France de Heere, le simple baiser est déjà de trop. Et je dois dire que je suis d’accord avec elle. Un petit bisou sur la joue, un baiser délicat sur le front ou un petit baiser sur les lèvres au sortir du restaurant passent encore car 1/ c’est dans la rue, 2/ en mode express (moins d’une seconde), 3/ presque « spontané ». Veillez bien à remplir ces trois conditions avant d’embrasser votre moitié. Et surtout, prenez soin de ne pas avoir de « public ». Un fumeur au sortir du restaurant est déjà un motif pour s’abstenir.

Au restaurant ou invités chez des amis : pas d’embrassade. Se tenir la main discrètement passe encore. Mais pas d’étalage par-dessus la table pour se bécoter. Les amoureux se croient souvent seuls au monde… mais les autres personnes sont alors véritablement gênées. On « sent » les débordements aux tables voisines. Quant au serveur qui doivent prendre commande… les pauvres !

 

  1. Monsieur, ne pressez pas Madame !

Aidez-la plutôt à enfiler son manteau, prendre son sac à main et fermer la porte. Glissez-lui un compliment sur sa tenue. Elle s’est faite belle pour vous !

Grogner vous garantit un mauvais départ de soirée. Quant à l’accuser, voire la critiquer de son retard en public, c’est la soupe-à-la-grimace assurée. Même si vous vous sentez la victime et que vous subissez son manque d’organisation, si vous vous plaignez publiquement, c’est vous qui passerez pour le goujat impoli de service.

Madame : par amour pour votre gentleman, ne le faites pas attendre. De grâce !

 

  1. Si nous avons la chance de sortir avec notre moitié, nous rangeons notre portable.

Ok, cela n’est pas mentionné dans l’émission, c’est un ajout personnel.

Soyons pleinement concentré sur notre chéri(e), lorsque nous avons 1/ la chance d’en avoir un ou une, et 2/ lorsque nous prenons le temps de sortir ensemble en couple.

Les téléphones, facebook et autres « urgences » istagramiques à tweeter peuvent bien attendre. Le savoir-vivre en couple en public consiste aussi à accorder son attention à l’autre. C’est une grande forme de respect.

 

 

4 comments

  1. florence says:

    C’est très bien que vous abordiez ce sujet avec tout ces autocollants personnalisés obscène qu’on voit en guise de publicité dans les rues les gens pensent qu’on peut se conduire n’importe comment et lorsqu’ils sont dans un environnement saint ils ne savent plus comment faire car ils ont perdu le baba de l’attitude correcte

  2. Natacha says:

    Bonjour Hanna,

    Comment peut-on dans ces cas-là demander ou faire comprendre à son conjoint que son tête à tête avec son smartphone nous dérange ? (qu’on sorte avec les enfants ou sans d’ailleurs)
    Et qu’on voudrait un tout petit bisou en sortant du restaurant si c’est pas trop lui demander (rires)

    Bonne journée.

    • Hanna GAS says:

      Chère Natacha,

      Je vais vous répondre avec « ce qui fonctionne pour moi » même si cela semble incongru.

      La meilleure façon de « corriger » un homme est de le féliciter toutes les fois où il ne fait pas ce qui nous dérange. Le critiquer, même gentiment et pédagogiquement, ne fonctionne jamais.
      Vous allez me dire : « oui, mais il ne m’embrasse pas en sortant du resto, et il est constamment à pianoter sur son smartphone ».
      Ok, dans ce cas-là. Racontez lui la scène (imaginée, mais il n’a pas besoin de le savoir) que vous avez vu aujourd’hui : un homme et une femme dans un parc, beau temps, oiseaux qui chantent, Madame parle dans le vide car Monsieur pianote sur son téléphone constamment. Dites à votre homme que vous avez eu de la peine pour elle. Et surtout terminez par « je me sens tellement heureuse d’être avec toi. Toi, tu m’accordes toujours de l’attention quand je te parle. Tu ne consultes pas ton téléphone en ma présence. T’es vraiment un homme extraordinaire ! »
      N’ayez pas peur d’en « faire trop ». Les hommes, comme les femmes, raffolent d’être complimenté par ceux qu’ils aiment.
      Les hommes sont intelligents. Ils aiment plaire à leur femme. Monsieur se corrigera tout seul.

      Répétez la même opération avec le bisou au sortir du restaurant.
      Pour ma situation personnelle, j’ai pris l’habitude de remercier mon mari en sortant du restaurant et en l’embrassant à la fin du « merci ». Même si l’argent qui a servi à payer l’addition est issu de notre compte-joint (c’est donc aussi mon argent), je le remercie comme s’il m’invitait. Il est important de bien déterminer les rôles : le gentleman invite, la lady se fait inviter. Je ne vais pas « éviter de remercier » mon mari car la moitié de l’argent est à moi, et donc ce n’est pas une « vraie invitation ». Ce genre de raisonnement casse tout romantisme.
      L’habitude du bisou s’est installée, et aujourd’hui, c’est lui qui m’embrasse après mon « merci ». C’est agréable que l’initiative vienne de lui.
      Voilà, voilà, pour le petit conseil-couple.

      J’ignore si cela fonctionne avec tous les hommes, mais je sais fort bien que la critique n’a jamais fait changer un homme de mon entourage. Les compliments si 🙂

      Amicalement,

Répondre à Hanna GAS Annuler la réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.