Hanna Gas - Apprendre les bonnes manières 2 coach protocole usages aristocratie étiquette expert spécialiste cours particulier business entreprise charisme étiquette

 

Hanna Gas

Expert en étiquette

Fondatrice du site Apprendre les bonnes manières

Coach en savoir-vivre

 

 

Vous souhaitez devenir une lady et un gentleman des temps modernes ?

Vous voulez connaître les codes et les usages du savoir-vivre à la française ?

Vous désirez gagner en aisance et en charisme ?

.

Des centaines d’articles et vidéos sont à votre disposition sur ce site.

Pour ceux d’entre vous qui souhaitent aller plus loin, voici mes ebooks :

 

miniature-lady-2 coach bonnes manières dvebneir une lady femme des temps moderne hanna gas expert spécialiste professionnel culture française savoir-vivre recevoir miniature-gentleman3 galanterie gentleman moderne guide séduction femme coach bonnes maières étiquette savoir-vivre politesse expert spécialistecoach bonnes manières étiquette spécialiste professionnel expert savoir-vivre à la française culture kate middleton style secret habiller femme lady

 

 

Actualisation en novembre 2017 :

 

Régulièrement, on me pose des questions d’ordre privé. Voici les réponses.

 

Je suis mariée à l’homme le plus extraordinaire au monde. C’est lui le gentleman grâce à qui j’ai envie de devenir une lady.

Mon  cher époux m’ouvre la porte, me complimente, m’aide à enfiler mon manteau, me sert du vin, me fait danser en soirée… Il envoie des cartes de vœux tous les ans à ses amis, il mange les fruits de mer avec la fourchette et le couteau, il est chef d’entreprise, et c’est le plus bel homme au monde.

Nous avons deux enfants. L’aîné a deux ans. Oui, c’est sportif. Mais la maison est remplie d’amour, alors le quotidien est facile.

Nous vivons au pays basque. Entre l’océan, les Pyrénées et l’Espagne… Waouh ! Oui, je sais ! C’est un cadre de vie extraordinaire pour fonder une famille.

Je suis d’origine polonaise, d’où toutes les références à la culture slave sur ce site. En tant qu’immigrée, je connais les vecteurs culturels d’intégration. C’est sûrement ma puissante volonté de m’intégrer socialement qui est à l’origine de ma passion pour les bonnes manières.

J’ai 31 ans. Je ne me reconnais pas dans l’expression « elle/il est jeune dans sa tête ». Non, vraiment pas. Toute ma vie, j’ai eu l’impression d’être une grand-mère. Mes valeurs datent de l’ancienne époque.

Côté études, j’ai une formation d’historienne (Master II). J’aime comprendre le pourquoi du comment de certaines règles d’étiquette qui pourraient paraître ubuesques au premier abord. Les chronologies historiques sont donc présentes sur le blog, de même que les compilations de citations. En effet, j’ai également un Master II en Lettres Modernes. Je vis par la littérature. Les romans historiques sont une mine d’or pour comprendre les mœurs d’un siècle. Ma passion pour Agatha Christie est connue de tous mes fidèles lecteurs !

Je crois fermement à l’amélioration de notre monde par la culture. Les bonnes manières sont à mon sens un excellent tremplin à la réussite sociale, professionnelle et familiale.

 

Mes loisirs :

  • Visiter des châteaux,
  • Lire (et relire) des Agatha Christie, des manuels de savoir-vivre, et des romans policiers-féminins.
  • Ecouter des conférences sur youtube (TED)
  • Partager mes connaissance d’apprentie-lady des temps modernes sur ce blog… depuis 2015 déjà !
  • Suivre des cours de théologie. Je suis une éternelle étudiante… comme un grand nombre de personnes dans ma famille. On n’a jamais fini d’apprendre ! Depuis quatre ans maintenant, je suis des cours de théologie à l’ATPA (Antenne de Théologie des Pays de l’Adour qui dépend de l’Institut Catholique de Toulouse). C’est passionnant et stimulant intellectuellement.
  • Jouer aux cartes (et surtout gagner aux cartes. Le savoir-perdre aux cartes m’est encore très difficile. C’est pourquoi je ne joue qu’avec ma famille, qui, je le sais, me pardonnera toujours mes manquements aux bonnes manières lors d’une partie.)

 

délicatesse-4 politesse a propos protocole savoir-vivre coach hanna gas coach bonnes manières entreprise étiquette expert spécialiste usage aristocratie princesse usages

 

 

 

27 comments

    • JeuneLady says:

      Bonjour et bienvenue sur le blog,
      Je vous remercie pour votre message et pour votre question. Il serait prétentieux de ma part de vouloir y répondre en quelques lignes seulement et d’autant plus que j’ignore les détails de votre situation. S’agit-il d’une interrogation sur la transmission des valeurs à vos enfants, ou sur la reconstruction de votre vie amoureuse avec un gentleman, ou encore sur les subtilités de l’étiquette dans le monde du travail actuel ?
      Je vous invite à lire et expérimenter les conseils donnés sur ce site. Il me semble que cet apprentissage de la lady’attitude embellit considérablement notre vie. La route est longue, mais magnifique !
      Amicalement,

  1. jeanne says:

    Bonjour! comment allez-vous? Moi je vais bien merci. JE veux juste vous posez une question. Je veux créer une association des jeunes filles mères. Mais comment faire alors? C’est PULCHERIE

    • JeuneLady says:

      Bonjour,
      Je ne saurais vous répondre avec exactitude. Je vous recommande vivement de vous renseigner sur internet sur les modalités de création d’associations, et bien entendu de poser quelques questions pratiques à votre entourage. Nombre de Français sont membres actifs d’associations, ils sauront vous guider dans vos démarches. C’est une belle et ambitieuse aventure, il vaut mieux être conseillée dès le départ.
      Amicalement,

  2. hassan says:

    Bonjour, je vous remercie d’avoir créée ce blog, je pense que c’est une bonne initiative qui va aider beaucoup de personnes moi y compris à bénéficier d’une leçon sur l’éthique et le savoir vivre. Après avoir fait un bilan des reproches qui me sont faite durant cette année je me suis rendu compte celle qui reviennent le plus sont centrés sur mon comportement: Ce ci devient inquiétant pour moi car je suis jeune et j’ai peur cela affecte mes relations futur avec mon entourage et mes collègues du bureau. Alors j’aurai grand besoin de vous pour m’aider à corriger mon défaut. Je viens de recharger le guide que vous avez crée a cet effet. Cordialement

    • JeuneLady says:

      Cher Hassan,
      Merci pour vos compliments !
      Bienvenue dans le monde des apprentis-gentlemans ! La route est longue, mais les résultats valent chaque effort 🙂
      Bonne journée,
      Hanna

  3. hassan says:

    je viens de télécharger le guide que vous avez créer à cet effet. Espérant que ce guide m’apporte un début de solution à mon mal, je vous serai très reconnaissant de me proposer des manuels ou autre documents pouvant perfectionner mon comportement et me faire briller en société, ou vous pouvez me proposer des exercices que je pourrai réaliser avec mon entourage ou avec mes collègues de bureau.
    Amicalement.

    • JeuneLady says:

      Bonjour,
      En 2017, je vais organiser des rencontres et publier davantage de contenu sur le relationnel. J’espère donc que cela répondra à vos attentes.
      D’ici là, je vous recommande le livre de Dale Carnegie intitulé Comment se faire des amis. Le titre français ne rend pas justice au livre. Le titre original est How to Win Friends and Influence People. C’est un excellent manuel sur les relations humaines et comment améliorer nos rapports aux autres par de légers ajustements.
      Bonne lecture !

      • hassan says:

        Bonsoir Jeune Lady,
        Je vous remercie de m’avoir proposé ce livre de Dale Carnegie et je viens de le télécharger. Votre guide est aussi très enrichissant. Après l’avoir lu je dois souligné qu’il faut beaucoup m’appliquer sur les points (leçons) 1,4 et 7 car je souris peu, je rencontre beaucoup de difficultés à trouver des sujets de conversation pour aborder une personne et je mange très régulièrement en publique non pas par envie mais simple culture. Chez nous, refuser de manger lors d’une réception est traduit comme un signe de mépris à l’endroit de votre inviteur et manger très peu se traduit comme un dégout. Mais je pense qu’après bonne réflexion que ces signes son traduite ainsi par ce que chez nous les gens ne complimente pas ou complimente très peu l’organisateur. S’agissant des exemples d’ice breakers que vous avez proposé ils sont tous très pertinents c’est certain mais ils seront moins adapté dans mon environnement, de peur de créer un faussé qui m’éloignera de la personne à aborder en lui disant par exemple « Votre pouce a la même longueur que votre nez » je vais essayé de créer quelques exemples d’ice breakers adapté et je vous les ferait parvenir par votre émail de préférence pour que vous que donner votre point de vu. Je dois aussi vous dire que je suis très touché par votre votre dynamisme car c’est une très encourageant et motivant d’avoir une réponse rapide.
        Cordialement

        • JeuneLady says:

          Cher Hassan,
          Je vous remercie encore pour votre gentil message!
          Oui, inventez vos propres ice-breakers, c’est une très bonne solution. Il suffit d’avoir 4 ou 5 « fun fact » (comme disent les Américains) pour retenir l’attention de quelqu’un.
          Je vous dis à très bientôt !
          Bonne journée,
          Hanna

  4. Keren says:

    Chère Madame,
    J’ai découvert votre site avec bonheur. En qualité d’ universitaire (Paris 13), votre site est d’un grand intérêt concernant l’étude des moeurs qui perdurent dans un certain milieu français.
    Il est certain que bien des règles que vous décrivez semblent à beaucoup obsolètes de nos jours.
    Belle année nouvelle !

  5. Ana Flavia Carani de Moraes says:

    Cara senhora, estou encantada com o seu conhecimento.
    Amo boas maneiras e vivi no meio delas, mas é uma arte que não tem fim. Quando a gente pensa que sabe muito, descobre que tem muito e muito mais para aprender.
    Eu venho de família de aristocratas de pai e mãe. Minha mãe é de família de Milão na Itália, Carani. Meu pai descende do Rei Afonso IV de Portugal e dos barões do Brasil. É uma família de judeus nobres expulsos de Portugal quando a inquisição chegou com força depois do casamento do Rei Manuel com a Princesa católica Isabel de Aragon da Espanha. Eu amo a tradição, a aristocracia tanto quanto eu amo o judaísmo e Israel. Tenho assistido os seus vídeos, amei todos eles e são muito enriquecedores, aprendi muito.
    Ouvi sobre o jeans e concordo, mas no meu dia à dia, para estudar, acho que è a melhor, mais confortável roupa para andar na rua sem chamar a atenção. Elegante ou não, o mundo está muito perigoso e acho o jeans uma roupa simples que iguala à todos e nos protege da violência das grandes cidades. O mais importante é aprender e ter consciência do certo e do errado para depois quebrar as regras.

  6. Davy says:

    Madame,
    Merci pour ces chroniques qui sont très intéressantes et bien expliquées (et malheureusement, pas si souvent appliquées ).
    J’aurais un sujet à vous soumettre pour l’une de vos prochaines chroniques : les soirées rallyes. Même si elles sont un peu en voie de disparition cela pourrait être intéressant.
    Salutations,
    Léa.

  7. Phuong says:

    Bonjour,
    Je souhaiterais avoir un conseil.
    Je suis polie dans la petite ville où j’habite, mais lorsque les hommes me voient seule me promenant dans la rue, je dis bonjour, les connaissant, puis ils me draguent alors que j’ai dit à plusieurs reprises que je ne suis pas intéressée par le profil. Dois je comprendre qu’ils me manquent de respect et ne plus leur dire bonjour ? Que me conseillez vous? Merci de votre site. Nathaly

    • Hanna GAS says:

      Bonjour Nathaly,

      C’est une question délicate. Vous semblez faire ce qu’il faut. Le problème vient des autres.
      Dans l’immédiat (et pour des raisons de sécurité), je vous conseille de dire bonjour, si et seulement si, vous êtes accompagnée. Lorsque vous êtes seule, un léger hochement de la tête suffit. Ayez l’air pressée s’il le faut, c’est une façon d’excuser/de justifier son attitude.

      C’est une façon de mettre de la distance. Peut-être que cette pédagogie calmera ces hommes (avec vous et surtout avec les autres femmes dans l’avenir).

      Dans certains manuels de savoir-vivre, il est conseillé de ne pas fréquenter les malotus/impolis. Il est dit que pour nous élever, nous devons accorder notre temps aux personnes qui en valent la peine.
      C’est dur à lire. Faire le tri de ses amis semble radical comme solution.
      Mais plus j’y réfléchis, et plus je donne raison aux auteurs.
      Si la « pédagogie » relationnelle ne fonctionne pas, alors passé un certain cap, il faut se résoudre à faire son chemin, et laisser derrière soi les « dragueurs lourds et insistants ».
      Dans votre cas, ces hommes n’appartiennent pas à vos amis, mais ceux sont des connaissances. Mettre de la distance entre vous n’est donc pas bien méchant.

  8. Philo Sophie says:

    Un blog bien agréable à lire.
    J’apprécie également les bonnes manières. Je me suis rendue compte en grandissant qu’hélas elles n’étaient pas si répandues , ni considérés comme « normales » par une grande majorité de personnes. Quel dommage!
    Cependant j’assume mon éducation et je la transmets à mes enfants car je pense que l’on peut s’adapter à toute situation quand on connaît ces saines bases.
    Au plaisir de vous lire et de vous écouter.

    • Hanna GAS says:

      Chère Sophie,

      Merci pour votre message.
      Comme vous, je reste persuadée qu’en transmettant les valeurs de respect et de bienveillance à nos enfants en leur montrant l’exemple, le monde deviendra meilleur.
      Le savoir-vivre est l’art de s’adapter à toutes les situations : c’est un précieux enseignement qui vaut la peine de faire des efforts. Et quel cadeau pour nos enfants !
      Amicalement,
      Hanna

  9. Abygail says:

    Bonjour Hanna,

    Je lis votre blogue depuis quelques temps et je le trouve passionnant. J’aime beaucoup lire vos articles! Aussi, je me suis dit que vous seriez la meilleure personne pour répondre à ma question. J’ai débuté il y a de cela quelques jours une recherche portant sur la marquise du Châtelet, qui a vécu dans la France du 18e siècle. Je devrai bientôt monter une saynète sur la rencontre de mon personnage avec quatre autres personnalités de l’époque. Voici donc ma question : dans le cas d’un premier contact entre la marquise du Châtelet (mathématicienne, physicienne et philosphe), Voltaire (écrivain et philosphe), Benjamin Franklin (homme politique américain), George Washington (homme politique américain) et Denis Diderot (philosophe et écrivain), comment les présentations officielles sont-elles censées se dérouler? La marquise a déjà croisé Diderot dans des salons littéraires et elle a été la compagne et l’amie de Voltaire. Benjamin Franklin a lutté avec George Washington pour l’Indépendance des États-Unis et il a été ami avec Voltaire après la mort de la marquise mais nous nous permettrons cet anachronisme afin de rendre la pièce plus cohérente. Je ne sais pas si ces relations pourraient affecter les présentations… J’espère que vous pourrez éclairer ma lanterne! Merci beaucoup,

    Abygail S.

    • Hanna GAS says:

      Bonjour Abygail,

      Waouh ! Voilà qui met mon cerveau en ébullition !

      Sur le sol français, il faut être présenté à quelqu’un pour lui parler. Sur le sol américain, non. Les personnes peuvent aller à la rencontre de l’interlocuteur inconnu et le saluer directement. Ce n’est pas un faux-pas.
      Donc selon le lieu de la saynète, tablez la dessus.
      En France, les personnes seront « coincées » dans la même pièce en « s’ignorant sympathiquement et courtoisement »… sauf s’ils sont dans un train. L’interdit est alors levé. (Mais à l’époque dont vous parlez il n’a pas encore été inventé – cela nous facilite l’affaire).

      Présentation en France. On présente le moins important au plus important. L’homme à la femme.
      Donc, ici, tous les hommes seront présentés à Madame. Faisons honneur aux étrangers et donc présentons-les en premier. Entre Washington et Franklin : prenons le plus âgé en premier (Franklin). Leur rang social étant identique.

      Si Madame a été l’amie de Voltaire, il serait sage que lui s’occupe des présentations. En mode familier et amical.
      Cependant, étant donné que selon l’histoire il « dépasse » Diderot (en âge et en autorité), il faudrait peut-être le mettre à l’honneur confiant les présentations à Diderot.
      Pour « résoudre », cette énigme, j’organiserai la scène chez Voltaire (à son domicile). Ainsi, en tant que maître de maison, c’est à lui qu’il revient de faire les présentations.

      Voilà, j’espère vous avoir donné quelques pistes.
      Je vous souhaite succès et joie dans l’écriture de cette saynète. Je ne doute pas que cela sera une réussite !

      Amicalement,

      Hanna

  10. Adrien says:

    Bonjour Hanna,

    Ma compagne est très exigeante en matière de bonnes manières à table. J’aimerais l’étonner. Pourriez-vous m’expliquer comment manger les fruits?
    Bien cordialement,
    Adrien

Laisser un commentaire