3 façons garder son calme en présence d’un malotru

garder son calme avec chic et brio face à un malotru, blog apprendre les bonnes manières

Si le financier manque son coup, les courtisans disent de lui : « C’est un bourgeois, un homme de rien, un malotru » ; s’il réussit, ils lui demandent sa fille.

La Bruyère – Les Caractères

 

La définition du malotru a évolué avec le temps. A présent, « malotru » est davantage synonyme de « goujat ». C’est le gars qui siffle et interpelle une « meuf » dans la rue. C’est le type en costume trois pièces qui crache son chewing-gum par terre. C’est l’individu qui braille dans son portable à travers tout le wagon de train en racontant une anecdote sur le manque de politesse des gens.

Sans rentrer dans la controverse sur qui de l’homme ou de la femme doit payer l’addition au restaurant, selon les situations, j’assimile également le radin à la catégorie des malotrus.

 

Comment rester une lady face à un malotru ?

 

Bien que nos tripes, notre cerveau et notre dignité nous pousse à riposter en cas d’attaque, il n’est pas toujours sage de remettre un goujat à sa place. Une réponse ironique pourrait parfois faire l’affaire. Encore faut-il avoir de la répartie. Toutefois si votre brio écrase le malotru de façon disproportionnée, c’est vous qui devenez le méchant.

Une première solution est de compter jusqu’à dix dans votre tête. Inspirez et expirez profondément, en vous gardant bien de faire du bruit bien sûr. Ne sous-estimez jamais la force du silence.

Une seconde solution consiste à s’imaginer le background du malotru. Bien souvent, nous sommes ainsi pris de pitié et notre colère s’estompe. Il ne s’agit pas de plaider abusivement l’enfance malheureuse. Simplement de réaliser que nous sommes le produit de notre milieu certes, mais qu’il ne tient qu’à nous de nous élever. Prendre pleinement conscience de notre pouvoir sur notre propre vie (par le filtre des autres) est extrêmement bénéfique. Nos perspectives changent : nous sommes actifs et non passifs. Nous sommes libres. Nous ne subissons pas comme… les malotrus.

 

Malotru persistant, étiquette et courtoisie:

 

La troisième solution est de partir dignement. Vous allez me dire que c’est l’autre qui est en tort et non vous. Ce serait à lui de déguerpir. Oui, mais… Ce geste aura son impact. Peut-être sera-t-il compris dans l’immédiat ou peut-être dans plusieurs années seulement. Toujours est-il que votre vie n’est pas à négliger. Votre temps est précieux. Ne le perdez pas avec des gens qui n’en valent pas la peine. Changer de place peut paraître inconfortable ou injuste sur le coup, mais c’est encore la meilleure façon de rester calme face à un malotru.

Trois minutes plus tard, vous serez passés à autre chose. Et lui, non.

 

Laisser un commentaire