Le savoir-vivre par mail : les 10 règles d’or

netiquette règle politesse biensénace rédaction mail internet, bonnes manières correspondance par mail

 

La netiquette moderne :

 

La netiquette est la contraction des mots « internet » et « étiquette ». Il s’agit des règles de politesse et des usages en vigueur dans la sphère virtuelle. Ce n’est pas parce que vous ne voyez pas votre interlocuteur que votre ton doit se relâcher. Voici quelques impératifs à respecter dans la correspondance par mail.

 

10 règles pour réussir vos envois de mail :

 

  1. Ayez une adresse mail crédible et adaptée. Les titidelarue@grossemarade.com ou les truelover984@planetdrague.fr sont à proscrire. Chercher du travail ou remplir des dossiers administratifs avec ce genre d’adresse est vivement déconseillé.
  2. N’écrivez pas en majuscules. Dans le langage cybernétique, cela signifie que vous criez. C’est agressif et désagréable pour le lecteur. De même, évitez les polices d’écriture trop originale. C’est difficile à déchiffrer, et pire parfois votre destinataire peut ne pas recevoir la transcription correcte… et commence alors un mail à énigmes relativement pénible à lire.
  3. Remplissez la case « objet » du mail. D’une part, vous réduisez ainsi les risques de passer en spam dans la boite mail de votre récepteur, mais en plus vous lui facilitez grandement la tâche. Il peut ainsi s’organiser et trier son courrier plus facilement… et donc souvent vous répondre plus rapidement.
  4. Evitez le langage sms et toutes formes d’abréviations. Oui, l’orthographe et la grammaire sont une forme de politesse.
  5. Les photos de vacances, les blagues (pas) drôles ou les vidéos de chaton ne sont pas destinés à toute votre mailing list. N’inondez pas les boites mails de vos proches et moins proches avec ce genre de messages.
  6. Le mail est aussi privé qu’une lettre. Il est donc extrêmement inconvenant de faire suivre un mail à autrui. Le mail de l’amoureux transi n’est pas à partager avec vos copines.
  7. Faites directement glisser à la poubelle les mails avec les chaînes à renvoyer à dix destinataires sous peine de 10 ans de malheur.
  8. N’oubliez pas de saluer votre destinataire au début du mail et à la fin même si vous correspondez avec cette personne plusieurs fois par jour.
  9. Protégez l’anonymat de vos dentinaires en envoyant les mails avec l’option CCI (copie cachée invisible).
  10. Si vous recevez un mail qui s’adresse à plusieurs personnes, prenez le soin de ne répondre qu’à l’expéditeur. Il est inutile de polluer la boite mail des autres.

 

Bonne rédaction à tous !!

4 comments

  1. Bouchet says:

    Dans le savoir-vivre des courriels, vous indiquez en point n° 10 qu’en cas de courriel à destinataires multiples, il ne faut pas répondre à la cantonade, juste à l’expéditeur. Cela suppose sans doute que vous tenez pour acquis que tout le monde à la politesse de répondre aux courriels de travail – ce qui n’est au contraire presque jamais le cas ! Il manque donc une règle essentielle : quand on vous écrit un courriel de travail, répondez-y dans 100% des cas, même d’un simple « entendu » (in English : OK)

    • JeuneLady says:

      Bonjour,
      Vous avez absolument raison de me reprendre, je vous remercie pour cette correction. Effectivement, la moindre des politesses est de répondre à un message qui nous est personnellement adressé. J’avoue qu’au moment de la rédaction de cet article, je prenais cela pour acquis. Mais la vie m’a prouvé le contraire.
      Rajoutons donc:

      11. Toujours répondre toujours à un message, même de manière brève.

      Bonne journée,
      Hanna

  2. Charles says:

    Bonjour Hanna,
    J’aime beaucoup ce genre de sujet, merci. En effet, ces gens qui ne répondent à rien sont des nombrilistes satisfaits et méprisants, d’autant plus qu’il est possible de paramétrer des accusés de réception automatiques. Quel est le délai correct pour répondre à un mail ou à une lettre ?
    Bien sincèrement,
    Charles

    • Hanna GAS says:

      Bonjour Charles,

      Merci pour votre mail.

      Tout dépend de la situation. Pour les correspondants réguliers, gardez votre rythme. Exemple : j’ai une ami avec qui nous nous donnons des nouvelles une fois par trimestre (donc 2 fois dans l’année chacun). Avec une de mes grandes amies, j’envoie un mail Noël/janvier, et elle me répond toujours en avril. L’année passe, et on recommence ainsi. Nous avons ce rythme depuis le lycée (j’ai 33 ans). En moyenne, je dirai 6 semaines à 2 mois pour la majorité de connaissances… à condition de tenir une conversation et un réel échange. Pour les mails qui ne sont pas « épistolaires » : 4 jours à 1 semaine sont un délai que nous ne devrions pas dépasser.
      Trouvez votre rythme, ou imposez-le.

      Pour les mails professionnels, tout dépend des situations comme on dit, mais on admet un rythme de 4 jours à une semaine.

      Amicalement,

      Hanna

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.