Education aristocratique : les 18 variantes qui les basculent dans la cour des Grands (Nobles)

aristo 1 éducation aristocratique noblesse élite comment vivre en aristocrate valeurs aristocratiques vie de château étiquette usages codes

Education aristocratique : les 18 variantes qui les basculent dans la cour des Grands (Nobles)

.

Depuis maintenant 3 ans, je vois tous les jours dans mon backoffice des mots de recherche comme « aristocratie », « aristocrates », « comment vivre en aristocrate », « comment devenir noble », « éducation aristocratique », « comment vivent les nobles ? », « comment élever ses enfants avec des valeurs aristocratiques ? », etc.

Pendant longtemps, je refusais de prendre ce chemin. Apprendre les Bonnes Manières a pour baseline : le comportement personnel suffit pour faire de nous des ladies et des gentlemans des temps modernes. C’est par notre travail sur nous-mêmes que nous pouvons accéder à la cour des Grands.

La question de l’élitisme par l’héritage du sang n’est pas abordée.

Quant à la réduction des bonnes manières à la maîtrise de la langue française… C’est NON. Vous connaissez certainement depuis longtemps ma position sur cette question. Je refuse cette définition des bonnes manières. Si on limite la bienséance à la maîtrise de la langue française, cela élimine tous les immigrés qui veulent sincèrement s’intégrer, mais aussi la majorité des Français qui ne maîtrisent pas leur propre langue.

Bref, je ne voulais pas associer systématiquement les bonnes manières à la frange sociale des aristocrates.

aristo 23 aristo 21 aristo 20 aristo 3 aristo 5 aristo 6 aristo 7 aristo 10 aristo 1 éducation aristocratique noblesse élite comment vivre en aristocrate valeurs aristocratiques vie de château étiquette usages codes convenances règles art patriotisme étiquette catholique vieille france  fiançailles royal

Cependant, une grande partie des visiteurs du site viennent pour cette question. Donc, j’ai changé mon fusil d’épaule. Je vais parler des aristocrates et de leurs modes de vie. Moins à des fins de catégorisation sociale, qu’à une amélioration de mon référencement.

J’espère que les visiteurs qui découvriront mon site par ces recherches resteront en embrassant mon point de vue : les bonnes manières ne sont pas réservées à une élite aristocratique.

.

aristo 23 aristo 21 aristo 20 aristo 3 aristo 5 aristo 6 aristo 7 aristo 10 aristo 1 éducation aristocratique noblesse élite comment vivre en aristocrate valeurs aristocratiques vie de château étiquette usages codes convenances règles art patriotisme étiquette catholique vieille france  fiançailles royal

Autre précaution oratoire à prendre :

Je dis « éducation aristocratique », mais le terme peut être nuancé et complété.

En effet, des non-aristocrates pratiquent ces règles.

Je pourrais également dire : quels sont les principes d’une bonne éducation ?

Mais imaginez seulement le nombre de boucliers qui pourraient se lever et arguer : « et alors, le contraire, c’est de la mauvaise éducation ?! »

Bonne éducation française ? Bonne éducation européenne ? bonne éducation de catholiques pratiquants ? valeurs éducative de la Vieille France ?

Vous lisez entre les lignes : le sujet est sensible.

Pour des besoins de référencement Google, je vais donc utiliser la formule « éducation aristocratique ». Mais sachez bien gommer les frontières de cette expression et n’hésitez pas à superposer les cercles précités.

aristo 21 aristo 20 aristo 3 aristo 5 aristo 6 aristo 7 aristo 10 aristo 1 éducation aristocratique noblesse élite comment vivre en aristocrate valeurs aristocratiques vie de château étiquette usages codes convenances règles art patriotisme étiquette catholique vieille france  fiançailles

Dernier point avant de commencer.

.

Cet article ne se veut pas sur le mode « il faut / y’a qu’à ».

Et si vous vous sentez offensés par mes écrits, par avance je vous demande pardon. Mon but n’est pas d’imposer un point de vue pédagogique d’élites. J’expose une certaine réalité dans laquelle je me complais par mon éducation personnelle.

Chaque parent est libre d’éduquer ses enfants comme il veut.

Ok, à présent commençons.

.

Education aristocratique : les 18 variantes qui les basculent dans la cour des Grands (Nobles)

.

aristo 1 éducation aristocratique noblesse élite comment vivre en aristocrate valeurs aristocratiques vie de château étiquette usages codes

1. Les gens intelligents ne s’ennuient jamais.

Voilà un leitmotiv de mon enfance. Et c’est une philosophie de vie. Ma mère et ma grand-mère nous l’ont dit (nous sommes 4 frères et sœurs) quelques fois seulement, mais le message est resté gravé en nous.

Les gens intelligents ne s’ennuient jamais.

Nous avons toujours notre imagination, nos pensées, nos prières, nos histoires d’aventures imaginaires dont nous sommes le héros, des livres, des chants dans la tête, des jouets et 1001 activités.

Rapidement en tant qu’enfant vous apprenez à devenir votre propre meilleur ami. L’imagination est très développée. Etre seul est un luxe, pas une plaie.

Aujourd’hui encore, à l’âge adulte, lorsque je vois un enfant de 8 ans, râler auprès de sa mère « je m’ennuie », je me dis « quelle tristesse ! ».

.

aristo 1 éducation aristocratique noblesse élite comment vivre en aristocrate valeurs aristocratiques vie de château étiquette usages codes

2. Même une pièce d’un centime est ramassée.

Imaginez la scène, ou remémorez-vous-la car vous l’avez forcément déjà vécue : vous êtes dans la rue, vous voyez au sol une pièce d’un centime. Elle est sale. Et soit vous, soit la personne qui l’a vue, passe son chemin.

Qui va encore se baisser pour un centime tout sale ?

Réponse : celui qui a appris la valeur de l’argent.

L’argent est le fruit du labeur, il symbolise donc le travail. Tout travail mérite un grand respect.

Un centime suffit à enrichir, vous savez.

L’éducation aristarque nous oblige à ramasser le centime au sol. On le garde ou on le donne à une œuvre caritative. Personnellement, je mets un point d’honneur à le donner à l’Eglise (et cela me remets toujours à ma place. Je remercie le Seigneur pour mon confort de vie, et du coup, j’ajoute une somme personnelle à ce don).

Et pour les personnes qui disent : « je le laisse à plus pauvre que moi ». C’est une façon de soulager sa conscience. Ramassez la pièce et allez la donner à un pauvre, oui. Mais ne traitez pas le pauvre comme un chien qui doive ramasser et nettoyer ce pauvre centime.

 

L’acte de ramasser une pièce au sol a quelque chose d’humiliant. Le mendiant a déjà suffisamment d’humiliations dans sa vie. Soulagez-le, je vous en prie.

Personnellement, j’ai été témoin de scène où la personne devant moi passait l’aspirateur et préférait aspirer la pièce de monnaie (vous lisez la symbolique !!!? le travail est jeté à la poubelle) que la ramasser.

Comme vous le savez peut-être, nous possédons un studio mis en location (cet investissement a pour but de financer les études de nos enfants dans 20 ans). Je me souviens un jour du ménage que j’ai eu à faire au départ d’un locataire. Dans le placard, il y avait une pièce d’un centime bien voyante. Cela faisait partie du bazar laissé (avec un string sur l’étagère du haut, de la moisissure dans la poubelle, une épaisse couche de poussière sur toutes les surfaces planes, et un WC jamais nettoyé).

.

aristo 1 éducation aristocratique noblesse élite comment vivre en aristocrate valeurs aristocratiques vie de château étiquette usages codes

3. Ne jamais poser un livre par terre.

Le livre symbolise le savoir, la culture, la connaissance. Une éducation aristocratique ne verra jamais un livre au sol.

Par respect pour ce que cela représente (le savoir !), jamais un aristocrate ne reposera ou ne laissera un livre au sol.

A l’école, dans le salon, à la bibliothèque, un livre ne doit jamais toucher le sol. C’est quasiment sacrilège.

A titre personnel : il m’est arrivé de ramasser des livres chez des amis, car la vue d’ouvrages au sol me fendait l’âme. J’étais discrète, rassurez-vous.

Mes ancêtres se sont battus, et sont morts, pour défendre et préserver la culture polonaise durant les deux guerres mondiales. Ne pas laisser un livre au sol est, aussi, ma façon d’honorer leur mémoire.

Des milliers d’hommes et de femmes ont sacrifié leur vie pour nos cultures. Ne la piétinons pas.

.

aristo 5 aristo 6 aristo 7 aristo 10 aristo 1 éducation aristocratique noblesse élite comment vivre en aristocrate valeurs aristocratiques vie de château étiquette usages codes convenances règles art patriotisme

4. Un drapeau ne touche jamais le sol non plus.

Je rejoins le point présent : un drapeau ne touche JAMAIS le sol.

D’ailleurs observez les mauvaises inaugurations de monuments publiques de nos jours. Il faudrait que le drapeau qui recouvre l’œuvre soit levé vers le ciel et rattrapé avant de toucher le sol (ou qu’il reste en hauteur). Et non, comme on le voit de plus en plus souvent, le drapeau est tiré par une corde en direction du bas, et il atterrit tout froissé au sol.

Un drapeau au sol symbolise la défaite. Défaite militaire. Echec. Victoire de l’ennemi.

Dans le monde militaires et paramilitaires (le scoutisme, par exemple), le porteur du drapeau a des gants blancs. Et personne ne peut toucher le drapeau de ses mains nus.

Encore une fois, par respect pour ce que celui-ci symbolise : la patrie. La nation. L’amour de sa culture.

.

aristo 3 aristo 5 aristo 6 aristo 7 aristo 10 aristo 1 éducation aristocratique noblesse élite comment vivre en aristocrate valeurs aristocratiques vie de château étiquette usages codes convenances règles art patriotisme étiquette

5. Ne jamais surligner, annoter ou écrire sur un livre (hors dédicace).

Le livre symbolise le savoir, la culture, la connaissance.

D’ailleurs qui (ou plutôt quel aristo) n’a pas pleuré devant la scène de l’autodafé dans Indiana Jones – Les Aventuriers de l’Arche perdue ?

Brûler des livres est un acte antihumaniste. C’est presque barbare.

https://www.youtube.com/watch?v=Jf-HZz5Qv8E

Aujourd’hui le livre est un produit de consommation jetable. Cet immense respect s’est perdu.

Pourtant, il existe encore des gens (dont je fais partie) qui sont incapables d’écrire sur un livre. Incapables.

Anecdote personnelle :

Retour au collège. Il y avait une jeune fille dans ma classe. Nom à particule. Pas un mais deux châteaux dans la famille. Les enfants vouvoyaient leurs parents. Catholiques pratiquants. Famille nombreuse. Fratrie de premiers de la classe. Ce serait presque caricaturé si cela n’était pas vrai.

Comme moi, elle avait un livre d’occasion.

Moi, je l’avais par manque d’argent. On achetait des livres de seconde-main dans ma famille.

Elle, elle l’avait par héritage et par tradition.

C’était un vieux livre de Molière qui s’effeuillait entre ses mains. La famille avait largement les moyens d’en acheter un neuf, mais l’usage était que les enfants se servent des richesses de la famille. Le livre de Molière était une richesse.

Hors de question de l’annoter ou y surligner des passages : il fallait transmettre ce patrimoine au suivant… un beau jour.

(Petite parenthèse supplémentaire : le fait de ne pas avoir les livres de la même édition que celle des autres nous obligent à suivre très efficacement le cours pour ne jamais nous perdre. Devinez qui étaient les meilleurs élèves de la classe, bien que les livres soient « mauvais » ?)

.

aristo 1 éducation aristocratique noblesse élite comment vivre en aristocrate valeurs aristocratiques vie de château étiquette usages codes

6. Le plus intelligent cède.

Oui, voilà aussi un principe éducatif aristocratique. Toutes les disputes d’enfants sont résolues avec cette phrase.

Résolues ? Enfin, « calmées », disons « calmées ».

Il faut voir l’effet de cette maxime sur le long terme et la vie d’adulte : Céder même quand on a raison. Faire silence et prendre sur soi. Savoir dominer toute situation par sa maîtrise de soi. Renoncer à la guérilla par intelligence.

Je ne développe pas plus, car il faut vivre cela. La démonstration théorique est peut-être compréhensible, mais elle n’est pas suffisante à l’adoption de ce principe.

Ce point est très lié au : « tendre l’autre joue » chrétien.

Ne pas riposter pour ne pas riposter est difficile, voire impossible pour un enfant. Mais ne pas répondre par amour de Jésus, c’est faisable.

Pour des raisons évidentes de dérives catholiques, je ne développe pas ce point.

.

aristo 20 aristo 3 aristo 5 aristo 6 aristo 7 aristo 10 aristo 1 éducation aristocratique noblesse élite comment vivre en aristocrate valeurs aristocratiques vie de château étiquette usages codes convenances règles art patriotisme étiquette catholique vieille france

7. On n’adore que Dieu.

De nos jours avec les américanismes, on entend l’expression « ça, j’adore » plusieurs fois par jour.

Le parent catholique va répondre 1001 fois à son enfant : « on dit ‘j’aime beaucoup’. On n’adore que Dieu ».

Et le parent non-croyant, mais soucieux du juste emploi des mots, va répondre à son enfant : « Je crois que le terme n’est pas le meilleur pour qualifier ce stylo bleu. Disons que tu l’aimes bien. »

Cet exemple de « on n’adore que Dieu » est l’un parmi tant d’autres. Ce que je veux vous faire remarquer dans ce point, c’est le soin de la langue.

Ecrire est une chose. C’est plus difficile de manier l’orthographe. Mais parler devrait alors être aisé. Bien parler est une priorité dans les valeurs aristocratiques.

.

aristo 5 aristo 6 aristo 7 aristo 10 aristo 1 éducation aristocratique noblesse élite comment vivre en aristocrate valeurs aristocratiques vie de château étiquette usages codes convenances règles art patriotisme

8. Le pain ne sera jamais posé à même la table.

La miche de pain ou la simple baguette de pain doit toujours être légèrement surélevée. Elle est mise dans la corbeille à pain, sur une planche, sur une serviette, ou encore sur une assiette.

Cela vient de la culture judéo-chrétienne : dans la liturgie eucharistique à la messe catholique on dit du pain qu’il est « fruit de la terre et du travail des hommes ».

Le pain symbolise le travail des maîtres de maison. Pas le caviar, pas le foie gras, pas la sauce béchamel, non : le pain.

Et par respect pour les maîtres de maison, on ne pose jamais le pain à même la table.

En pique-nique, on voit cela de façon flagrante. Le pain de sera jamais lancé (aucune nourriture ne devrait jamais l’être !), mais plus encore : même à la plage ou en montagne on va se débrouiller pour le mettre sur un petit autel.

.

aristo 6 aristo 7 aristo 10 aristo 1 éducation aristocratique noblesse élite comment vivre en aristocrate valeurs aristocratiques vie de château étiquette usages codes convenances règles art

9. Un cadre n’est jamais au sol

Voilà un style de déco antiaristocratique que l’on voit dans les magazines de déco modernes ou chez des personnalités dites rebelles : des cadres adossés au mur mais posés au sol.

L’art au sol ?!

Depuis quand vit-on par terre ?!

Vous imaginez Louis XIV déambuler dans une galerie des glaces où les miroirs seraient posés au sol ?

.

aristo 1 éducation aristocratique noblesse élite comment vivre en aristocrate valeurs aristocratiques vie de château étiquette usages codes

 10. Un enfant ne choisit pas ses vêtements.

Voilà une vérité intemporelle. Un enfant n’a pas son mot à dire sur la façon dont on l’habille. Il a une petite marge de manœuvre certes (pull qui gratte, bonnet refusé, chemise boutonnée, pyjama avec son super-héros préféré, etc.), néanmoins il n’est pas maître de sa garde-robe.

Jusqu’à l’âge de 16 ans, un enfant ne choisit pas ses vêtements. Il choisit quoi porter le lundi ou le mardi à partir des vêtements se trouvant déjà dans son armoire. Mais il ne choisit pas en magasin. Autrement dit : il ne fait pas les boutiques. Tout au plus peut-il donner son avis si on le lui demande seulement.

Laisser son enfant « choisir » ses vêtements en boutique est une mauvaise chose : 1/ il ne se rend pas compte du coût, et 2/ il n’a pas encore développé de sens esthétique approprié.

L’éducation aristocratique inclue un apprentissage du beau et un développement du sens artistique.

Avant de faire ces « gribouillis », Picasso peignait avec réalisme. Sur le tableau ci-contre, titré Première Communion, on voit le détail de la dentelle des manches de la communiante. C’est du grand art. (Ok, la photo ne rend pas très bien, veuillez bien me pardonner. Mais je vous invite à aller voir ce tableau en vrai.)

Picasso a appris les règles, il les a maitrisées, puis il a pu les transgresser.

De même, il faut apprendre ce qui est beau et développer son sens artistique.

Comment les aristocrates enseignent-ils se savoir ?

Réponse : en fréquentant les œuvres d’art.

Plus on côtoie les œuvres d’art, et plus le sens esthétique se forme.

En pratique : visiter des musées (surtout les parties antiques et l’art religieux- on est sur la symétrie), des églises (même si vous êtes non-croyants), les monuments historiques et architecturaux, marcher en forêt, cultiver des plantes, voyager, dessiner, lire des romans, écouter de la musique instrumentale…

Les canons de beauté sont la symétrie : la nature est parfaite pour cela.

Marcher dans les bois est une excellente façon d’éduquer son enfant au Beau.

Cela s’apprend.

C’est en se formant aux formes, au couleurs, aux matières, à l’art de la symétrie et au sacré que l’enfant apprendra et comprendra l’élégance du vêtement.

.

aristo 7 aristo 10 aristo 1 éducation aristocratique noblesse élite comment vivre en aristocrate valeurs aristocratiques vie de château étiquette usages codes convenances règles

11. Faire son lit, même quand on est seul.

Il y a d’autres exemples similaires à celui-ci. Mais « faire son lit » est de loin la meilleure illustration de ce point. Il consiste à avoir une hygiène de vie et surtout une discipline de vie personnelle et inconditionnelle du regard des autres.

Faire son lit tous les matins, même quand on est seul, qu’on vit seul ou que personne ne va rentrer dans la pièce relève de l’autodiscipline.

Lorsque notre monde est ordonné, notre cerveau et nos pensées le sont aussi. Un bureau rangé est signe de réflexion posée.

On est sur le registre du développement personnel. Je ne poursuis pas, vous comprenez.

.

aristo 1 éducation aristocratique noblesse élite comment vivre en aristocrate valeurs aristocratiques vie de château étiquette usages codes

12. Demander l’autorisation avant de quitter la table

« Merci, est-ce que je peux quitter la table » ou « Merci, c’était très bon. Est-ce que je peux quitter la table ? ».

Ces deux formules sont les plus usitées.

Il s’agit essentiellement de demander la permission et de se plier à l’autorité de l’adulte.

On remercie pour la compagnie, non pour la nourriture.

On complimente non par automatisme, non par flatterie, mais pour apprécier le geste que quelqu’un se soit donné du mal pour nous faire plaisir/nous nourrir.

On demande la permission de se lever, non pour elle-même ; mais pour indiquer à l’adulte que l’on se plie à son autorité.

L’obéissance est dans le top 3 des valeurs aristocratiques, avec la charité (au sens chrétien d’amour), et avec la maîtrise de soi.

.

aristo 3 aristo 5 aristo 6 aristo 7 aristo 10 aristo 1 éducation aristocratique noblesse élite comment vivre en aristocrate valeurs aristocratiques vie de château étiquette usages codes convenances règles art patriotisme étiquette

13. On ne range pas son assiette après le dîner.

Oui, vous avez bien lu. L’instant de choc passé, donnons des explications.

A la fin d’un repas en famille, ceux qui prennent en main leur assiette pour l’apporter au lave-vaisselle, sont considérés comme des égoïstes.

C’est subtil, vous allez comprendre.

Il convient d’aider à desservir la table entière, pas seulement son assiette. Le fait de ne prendre que son assiette renvoie à un contexte de restaurant-self-libre-service. Aucun altruisme !

Il convient de prendre l’assiette de son voisin et la sienne. Une dans chaque main. Le voisin prend alors la carafe d’eau et la corbeille de pain. Les deux reviennent à la table pour desservir les plats, et ainsi de suite.

Il faut absolument éviter de « chacun pour soi ».

C’est subtil, je sais.

En tant qu’enfant, le fait de ranger seulement son couvert est un manque de respect aux maîtres de maison (parents). En famille, l’entre-aide doit être un sous-texte permanent. On fait « collectivement » tout le temps.

Autre exemple : vous allez installer les chaises dans le jardin pour déjeuner au soleil. Ce n’est pas sur le mode : « chacun apporte sa chaise ». Jamais !

Mamie n’a pas à porter sa chaise !

Une personne s’occupe des chaises, l’autre met la table, la troisième fixe le parasol, etc.

C’est un travail d’équipe.

 

La famille n’est pas une démocratie.

.

14. Les enfants n’ont pas une voix égale à celle des parents.

Dans les faits, cela se traduit par une multitude de détails que je ne développerai pas ici. Retenez simplement que cette héritage aristocratique est basée sur le principe de la monarchie. Le pouvoir vient d’en-haut.

.

aristo 21 aristo 20 aristo 3 aristo 5 aristo 6 aristo 7 aristo 10 aristo 1 éducation aristocratique noblesse élite comment vivre en aristocrate valeurs aristocratiques vie de château étiquette usages codes convenances règles art patriotisme étiquette catholique vieille france  fiançailles

15. Ça ne défile pas à la maison.

Voilà une réalité très difficile à adopter de nos jours, mais pourtant c’est très ancrée dans l’esprit traditionaliste.

Le jour où vous présentez votre « copine » ou votre « copain » à votre famille est quasiment la veille des fiançailles.

Vous êtes déjà en couple depuis plus d’une année.

Votre famille sait que vous avez une « sympathie ». Vous ne le/la cachez pas dans les conversations de famille. Mais vous ne l’imposez pas jusqu’à être sûr que c’est pour la vie.

Autrement dit : les amourettes ne défilent pas à la maison.

Vous le savez probablement, aux Etats-Unis, il est d’usage de présenter sa « sympathie » à sa famille lors de la 3e, 4e ou 5e date. Pas dans la vieille Europe.

.

aristo 10 aristo 1 éducation aristocratique noblesse élite comment vivre en aristocrate valeurs aristocratiques vie de château étiquette usages codes convenances

16. Le vêtement a quelque chose de sacré.

Ici, on s’appuie fortement de l’héritage judéo-chrétien. La société médiatique affirme que la tenue est une expression de soi. Ce n’est pas faux. Mais c’est une définition limitée.

Le vêtement a un usage d’abord de « couvrance ». Le côté pratique est primordial. On porte des vêtements pour faire quelque chose (de l’équitation, du travail aux champs, pour danser, pour jardiner, pour travailler au bureau, pour manger, pour s’occuper des enfants, pour faire du sport, etc.).

C’est un état d’esprit à adopter : le vêtement est au service de votre vie. Pour vous exprimer vous avez vos actes posés (et vos paroles).

La tenue ne peut pas être « légère » car alors vous ne pouvez rien faire dedans.

Une tenue dite légère est réservée à la plage où vous ne faites strictement rien. Mais pour le reste du temps, le vêtement doit vous couvrir.

On poursuit alors la réflexion sur la question de la décence vestimentaire.

.

aristo 1 éducation aristocratique noblesse élite comment vivre en aristocrate valeurs aristocratiques vie de château étiquette usages codes

17. L’aristocrate, parce qu’il est supérieur aux autres, est à leur service.

Terminons sur une note résolument chrétienne. Jésus Christ, Fils de Dieu, s’est mis au service des hommes pour les sauver. C’est une valeur chrétienne qui est profondément ancrée dans l’aristocratie.

Nous nous devons d’imiter cet acte de service.

C’est parce que je suis plus intelligent, plus fortuné, plus pieux, plus sage, plus minimaliste, plus capable de prendre sur moi, plus capable de me priver, plus fort, plus courageux, plus doué, plus débrouillard, que je me mets au service des autres.

Il ne s’agit pas de faire du bénévolat ou de l’humanitaire. Il s’agit, dans une simple conversation, de faire preuve d’empathie, et de toujours se placer dans le rôle de l’élève en se disant : « j’ai quelque chose à apprendre de mon interlocuteur ». Je lui cède la parole et je fais preuve de patience quand il faut.

.

aristo 10 aristo 1 éducation aristocratique noblesse élite comment vivre en aristocrate valeurs aristocratiques vie de château étiquette usages codes convenances

18. La capacité à faire fortune

Je reproduis ici l’intégralité du paragraphe de mon précédent article « Comment vivre comme un aristocrate ? » :

« Ce qui distingue un aristocrate ruiné d’un non-aristocrate ruiné est la conviction du premier que cela est passager. La fortune bâtie une fois sera plus facile à reconstruire la seconde fois. Mes propos semblent naïfs à certains.

Replacez-les dans le contexte. Pour citer l’exemple de ma famille en Pologne. Tout le patrimoine fut confisqué par les Russes, puis les Nazis, puis les communistes. Mettez une guerre mondiale au milieu, et agitez. En 60 ans de milkshake, il ne reste rien… sauf la joie de vivre, l’éducation, le bonheur, le patrimoine immatériel, l’héritage de valeurs, le goût du travail, la conviction que la vie est belle… 

Le meilleur bagage dans la vie est l’éducation ! Même si on vous prend tout, il vous reste « vous ». Les aristocrates fondent leur vie et celles de leurs enfants sur la richesse intérieure. Si vous vous moquez des nobles qui vivent dans des ruines de château alors même qu’ils pourraient acheter un petit appart moderne en ville, vous avez tout faux. »

.

.

Voilà pour cet article sur l’ éducation aristocratique et les valeurs aristocratiques. Elles sont intemporelles et donc possibles à mettre en place. Progressivement. Pour ce qui le veulent.

Respect pour ceux qui ont d’autres façons de voir le monde et la vie.

La noblesse vient du cœur.

C’est l’essentiel à retenir.

.

.

Pour découvrir les 12 règles de savoir-vivre de 1879 qu’on ne pratique plus, c’est ici.

.

.

 

 

19 comments

  1. Monique says:

    Chère Hanna,
    J’ai failli ne pas lire votre article, (car je le sujet ne m’intéressait pas vraiment : que m’importe la façon de vivre des aristocrates, dont je ne fais pas partie ?), et j’aurais eu tort.
    Je l’ai quand même lu par curiosité. Et à ma grande surprise, j’ai constaté que bien que faisant partie de la classe ouvrière, j’ai été élevée et j’ai élevé mes enfants selon ces principes.
    Peut-être alors le terme « aristocratique  » est-il trop restrictif ? Peut être qu’il s’agit simplement d’une éducation où la modestie la reconnaissance et le travail sont les points importants ?
    Merci en tout cas, c’était intéressant et enrichissant.
    Et encore, merci pour votre blog.
    Monique

    • Hanna GAS says:

      Chère Monique,
      Merci pour votre commentaire et merci d’avoir démarré la lecture de l’article malgré le titre qui ne vous touchait pas. J’apprécie beaucoup ce « gage de confiance virtuel en mes écrits » 😉
      Oui, le terme « éducation aristocratique » n’est pas le meilleur, mais il concentre ces valeurs de modestie, de bienveillance et de reconnaissance du travail que nous citons toutes les deux. Faute d’un terme plus adéquat (et pour une question de référencement google), je l’utilise donc. Mais je suis preneuse de toute expression. Donc si vous avez des idées, faites moi signe 🙂
      Je vous souhaite un joyeux Noël :
      Amicalement,
      Hanna

  2. Edwige says:

    Merci Hanna pour cet article très étayé !
    Dans ma famille (roturière), les personnes offrant un livre écrivent généralement quelques mots sur la première page. Loin d’enlever la valeur sacrée du livre, je trouve au contraire que cela lui donne une dimension temporelle magnifique. On se souvient plusieurs années plus tard de qui a offert ce livre et à quelle occasion. Une belle madeleine de Proust !
    Je crois que même George Sand avait annoté, non pas un livre mais une boîte à bijoux, qu’elle a légué à sa petite-fille. On pouvait y lire que la boite lui avait été offerte par Chopin… Je trouve cela d’un goût formidable, et quel cadeau à la postérité !
    Amitiés

    • Hanna GAS says:

      Chère Edwige,
      Merci pour votre remarque, je préciserai l’article. La dédicace est totalement permise. Ce n’est pas « salir » le livre. Bien au contraire, c’est exactement ce que vous dites : une belle signature à destination d’un proche. Beau souvenir !
      Amicalement,

  3. Crécerelle says:

    Je garde précieusement votre article. J’ai appris et pratique un certain nombre de ces règles, qui finalement, sont également des règles de savoir-vivre je pense. D’autres sont plus délicates à articuler avec l’éducation bienveillante que j’essaie de mettre en place avec mes enfants.

  4. Bart Elaine says:

    Bonjour Hanna. Merci pour cet article, encore une fois très enrichissant.
    Je suis tout à fait d’accord avec ces règles, notamment celles concernant les livres. Il est impensable pour moi de corner une page ou d’écrire sur un livre. Petite, on m’a très vite appris à respecter chacun de mes livres, quelque soit leur sujet, leur valeur…
    Et il en va de même pour les tableaux. Ce serait, je pense, très irrespectueux pour l’artiste de les garder au sol et je prends soin de les accrocher là où ils seront mis en valeur.
    En revanche, je ne connaissais pas les « règles » concernant le pain ou les drapeaux. J’y serai désormais plus sensible :).
    Je vous souhaite une bonne et heureuse année 2019 ! Do widzenia !
    Elaine

  5. Nala says:

    Bonjour Lady,

    Je suis de plus en plus consternée de voir les mauvaises manières des gens au 21ème siècle . Ils n’ont plus aucun respect l’un pour l’autre, au 19eme siècle français et anglais les gens avaient plus de respect même si ce n’était pas la belle vie c’est vrai pour tout le monde. Une fois j’allais a mon travail un homme que je ne connaissais pas m’a crier dans la rue : « maigris grossasse, c’est pas beau ces kilos en trop « o_o ( Je suis ronde)

    Au 19eme siècle les hommes ne se serait jamais permis des propos pareils sur une femme, une femme c’est une femme qu’elle soit ronde, mince, qu’elle a du poil au menton, de la moustache, ou que sais-je, elle reste une femme, donc a respecté et à traiter avec bienveillance !

    Comme j’aimerais que les bonnes manières puisse revenir.

    Amicalement,

  6. Nala says:

    Ah oui que c’est consternant j’ai était choquée de me faire interpeller ainsi par une personne que je connais pas et encore j’en ai plein en réserve de ce genre d’anecdote, notamment une dame qui avait une légère moustache sur les lèvres se faire entendre également d’une personne qu’elle ne connaissais pas : Hey madame epile- toi c’est pas beau a voir ces poils… crier en plein dans la rue c’est juste concernant ce genre de méchanceté gratuite…

    Le monde part a veaux l’eau…

    Elle a ignorée jen ai fait de même , une vraie lady doit agir ainsi !

    Amicalement,

  7. lux says:

    Bonjour Hanna,
    Merci pour cet article instructif.
    Je dois avouer que dans le cadre de mon travail quelques livres sont posés au sol faute de place !! je vais réfléchir à une solution intermédiaire pour janvier 2019…

    Faire son lit : oui bien sûr. A ce propos une anecdocte à la suite d’une épreuve vécue dans l’enfance, que l’on pourrait considérer comme une étrange manie :
    Je suis incapable de quitter la maison le matin pour plusieurs jours sans faire la vaisselle du petit déjeuner, mais aussi la ranger dans le buffet.Je préfère me lever un quart d’heure plus tôt s’il le faut.
    Donc, il y a presque 50 ans, ma grand-mère étant très malade à 350 km de notre région, nous sommes parties en train « en urgence » ma mère, ma petite soeur et moi. Des amies nous ont conduit un matin à la gare à 20km. Ma mère n’a pas eu le temps d’essuyer la vaisselle du petit déjeuner et l’a laissé sécher dans l’égouttoir pour ne pas « rater » le train. Quelques jours après un membre de la famille l’a su et a fait un scandale à ma mère en ma présence. La vaisselle n’était pas seule en cause mais elle a servi de motif. Véridique : 25 ans après cette personne a essayé de me « resservir » cet évènement « scandaleux » à ses yeux et salir la mémoire de notre mère (décédée depuis). J’ ai été très choquée. Depuis je suis incapable de partir en voyage ou même pour 3 ou 4 jours de travail avec de la vaisselle de petit-déjeuner sur l’égouttoir…
    Betty

    • Hanna GAS says:

      Bonjour Betty,
      Merci pour votre message.
      Vous trouverez un moyen pour « surélever » les livres, je n’en doute pas 🙂
      Ce souvenir de la vaisselle : c’est incroyable ! Et d’autant plus dingue que 25 ans plus tard, la critique perdure. Quelle tristesse!
      Je vous souhaite une belle année !
      Amicalement,
      Hanna

  8. Lina Herzig says:

    Chère Hanna, j’ai beaucoup aimé votre article. Je suis tout à fait d’accord avec tout ce que vous dites. C’est comme ça qu’on nous a éduqués.
    Il y a des gens très pauvres qui ont des manières aristocratiques et des gens très riches qui ont des manières rustiques. J’ai connu une famille de bergers en Grèce, qui vit très simplement, mais qui a des valeurs aristocratiques.
    Merci pour vos artiles, toujours très intéressants et instructifs.

    • Hanna GAS says:

      Chère Lina,
      Merci beaucoup pour votre message. Oui, je partage votre conviction à 100% : les manières dites aristocratiques ne sont pas une question d’argent.
      Bonne et heureuse année à vous !
      Hanna

  9. Myriam Joachim says:

    Le texte « L’Éducation aristocratique » est une leçon de vie. C’est une lecture très instructive. Je me suis régalée. Merci du partage.

  10. Chantal Coutard says:

    Hanna
    Je trouve excellent les principes que tu as développé. Nous connaissons certains d entre eux et la paresse, le manque de motivation, le laisser aller quotidien nous font oublier certains principes.
    Merci du rappel.
    Je tique quelque peu sur 2 aspects: on n’adore que Dieu.
    D’accord.
    Mais le mot adorer a une définition simpliste qui s applique à tant de choses ou d êtres ou simplement un état de bien-être.
    Puis, la capacité à faire fortune…..
    Difficile selon moi.
    J’aime et j’applique à 80% ces préceptes. Mais je donne plus que je ne garde.. (sourire)
    Bien à vous Hanna et continuez ce magnifique travail qui vise à remettre nos pendules à l’heure.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.