9 leçons pour apprendre la vulgarité

rater sa vie en 9 leçons, apprendre la vulgarité en 9 leçons, impolitesse

La vulgarité a différents niveaux. Nous jugeons toujours plus sévèrement les autres. Ce que nous excusons chez nous en plaidant la fatigue occasionnelle, l’inattention, ou l’exception est immédiatement catégorisé chez les autres d’impolitesse. La mauvaise éducation : c’est chez les autres, chez nous : c’est un relâchement passager dû à la fatigue.

Cette sage remarque est empruntée à je ne sais plus quelle auteure britannique qui chronique régulièrement sur le savoir-vivre dans les pages d’un grand journal.

Aujourd’hui, il ne s’agit pas de dresser une hiérarchie de la vulgarité. Laissons les nuances aux sophistes. Contentons-nous d’établir la liste des vulgarités incontestables.

 

Vulgarité : comment rater sa carrière et accessoirement sa vie ?

  • Mâcher du chewing-gum

Les vaches mâchent. Les hommes et les femmes, non. Et une lady ou un gentleman préférera toujours un tictac à un chewing-gum. Sérieux, avez-vous déjà vu Kate Middleton mâcher un chewing-gum ?

 

  • Ronger ses ongles

Oui, c’est une vulgarité et un non-respect des autres. Passe encore que vous ayez les ongles rongés (quoique), mais les ronger en public… !!!?

 

  • Laisser apparaître sa lingerie

C’est vulgaire. Et non, il n’y a aucune exception à cette règle. Pas de trace de slip ou de string, pas de brettelles de soutien-gorge qui dépasse (les débardeurs à fines brettelles ne sont tolérés qu’avec un soutien-gorge bustier), pas de décolletés qui laisse apparaître de la dentelle noire.

 

  • Mettre ses cheveux dans la bouche

Tripoter ses cheveux, les recoiffer à chaque instant, et pire, les mâchouiller est abominable. C’est insupportable pour les autres.

 

  • Garder la bouche ouverte

Les mannequins des publicités et les starlettes d’Hollywood ont toujours la bouche ouverte. Cette façon d’afficher sa sensualité est moche, impolie et vulgaire. De plus, garder la bouche ouverte donne un air idiot. Essayez pour voir.

 

  • Avoir les jambes écartées

Mesdames et Mesdemoiselles, que vous soyez debout ou assises, fermez toujours vos jambes. Les postures de cow-boy sont inappropriées pour une femme. La vulgarité dans la posture est flagrante.

 

  • Dire des gros mots

La vulgarité passe également par le langage. Il paraît naïf de rappeler que les gros mots ne sont pas compatibles avec les bonnes manières. Pourtant, je rajoute ce point à la liste des 9 règles à suivre pour devenir vulgaire.

Non seulement, les gros mots se répandent de plus en plus dans le langage quotidien, mais pire encore ils sont banalisés. Plus personne n’est choqué d’entendre un mot mal placé, ou confus d’en avoir laissé échappé un. C’est cette indifférence qui pose problème.

 

  • Brailler, s’éclaffer et se tortiller sans arrêt

Si vous voulez rater votre vie professionnelle et privée, c’est une très bonne méthode.

 

  • Découvrir son corps plus que nécessaire

Il y avait une règle autrefois : si le haut est découvert, on couvre le bas ; et vice versa. De nos jours, moins il y a de tissu et plus le marketing martèle un discours d’élégance et de chic. Il y a erreur ! Dénuder son corps plus que nécessaire est une vulgarité.

 

Si vous souhaitez faire mauvaise impression, utilisez cette liste ! C’est cadeau ! Et c’est une vulgarité garantie 100% efficace !

Et pour les autres, voici une méthode pour se débarrasser des malotrus avec grâce.

 

Laisser un commentaire