Comment porter un toast dans les règles de l’art ?

porter un toast, protocole pour porter un toast, étiquette et toast, l'art de porter un toast, savoir-vivre toast, qui peut porter un toast, usage pour porter un toast

L’art de porter un toast varie en fonction du pays. Certes il existe le modèle anglo-saxon et le modèle français, mais les subtilités sont nombreuses parmi ces deux catégories. Il n’y a donc pas de règle générale en matière de politesse qui faut impérativement suivre. Le savoir-vivre demande seulement de savoir s’adapter à la situation vécue.

 

Voici quelques notes sur l’art de porter un toast :

 

Tout d’abord, sachez que seuls les hommes portent un toast. En l’absence du maître de maison, ou d’un de ses représentants/descendants/ascendants, la maîtresse de maison (mariée) pourra porter un toast. Mais cette situation est très rare et devrait être évité. Une jeune femme célibataire ne porte jamais de toast, même si elle reçoit. Il y a d’autre façon de recevoir avec chic.

 

En France lors de dîners officiels, le toast se porte uniquement à la fin du repas. L’invitant fait parvenir à la personnalité invitée le texte de l’allocution qu’il va prononcer afin qu’il puisse lui répondre. La personnalité qui reçoit se lève et porte le toast « en l’honneur de… ». Le discours doit être bref. Il est énoncé dans la langue de l’invité, à défaut dans une langue commune aux deux personnalités.

En général, selon le protocole, l’échange est le suivant :

1/ Salutation à l’hôte d’honneur / résumé des considérations que suggère la réunion / formule de vœux au chef de l’Etat étranger, au personnage que l’on veut honorer / à la prospérité de son pays…

2/ L’invité d’honneur lui répond / remerciement pour l’accueil / réciprocité des sentiments manifestés…

3/ A la fin du toast, les convives lèvent leur verre et le tendent en même temps, puis ils boivent la première gorgée ensemble.

 

Il est formellement déconseillé de boire et de manger durant le toast. En France, on se limite généralement à un seul toast.

 

Dans le monde anglo-saxon, les toasts sont nombreux lors des réceptions de mariage. C’est un moment important (et long) du dîner. Les toasts en l’honneur des mariés doivent être drôles, brefs et flatteurs. Le mauvais goût est interdit. Il n’est pas poli de dévoiler les erreurs de jeunesse du jeune marié devant la famille de la mariée.

En France, lors de mariage, il est d’usage qu’au moment de passer à table, les invités prennent placent en premier. Lorsque les jeunes mariés entrent dans la salle, les convives se lèvent. Le marié les prie de prendre place. Lui et sa jeune épouse restent debout. Monsieur prononce un petit discours pour remercier les invités pour cette belle journée. Madame sourit, mais ne dit rien. Des applaudissements s’ensuivent. En général, le vin n’est pas encore servi donc ce moment n’est pas qualifié de toast.

 

Dans certains pays, on porte des toasts durant tout le repas. L’assemblée des convives s’interrompe alors, écoute, puis boit. On désigne parfois un « maître de table » chargé d’animer la soirée. C’est quelqu’un qui a le verbe haut et qui… tient bien l’alcool. L’usage veut que les toasts les plus importants (en l’honneur des femmes, donc) soient honorés par un « cul-sec ».

Précisons qu’aujourd’hui, faire semblant de boire est plus facile qu’autrefois. Ne vous pliez pas au jeu si vous ne le sentez pas. Mesdames, ne buvez jamais votre verre d’un trait. C’est un sport de garçons uniquement. Contentez vous de tremper vos lèvres dans le précieux breuvage.

 

Dans les dîners privés ou professionnels, l’échange de toast a souvent lieu en début de repas. La première gorgée de vin est prise en commun.

Certains se contentent de lever le verre, d’autres insistent pour heurter légèrement les verres des voisins. Il n’y a pas de règle absolue. Toutefois pour des raisons de superstitions, n’entrecroisez pas les verres au moment de trinquer. La tradition veut que l’on se regarde dans les yeux à ce moment-là.

Dans le cadre privé familial ou amical, les amoureux pourront s’échanger un clin d’œil ou un sobre baiser. Mais la discrétion est de mise. Cela doit passer inaperçu.

 

Laisser un commentaire