Quels sont les meilleurs adoucisseurs de langage ?

merci pardon s'il te plaît désolé pardon je t'en prie enfant politesse étiquette manières à table apprendre enseigner jeu éducation nadine de rothschild

La bienséance, le protocole et le savoir-vivre sont autant de mots compliqués qui traduisent un certain élitisme pour de nombreuses personnes. C’est « se prendre la tête pour rien »pour reprendre l’expression du moment.

Malheureusement ce genre de considération traduit bien davantage un désir égoïste qu’un souci des autres. La politesse sert davantage à vivre en harmonie avec les autres qu’avec soi-même. Les bonnes manières servent moins à percer dans la société qu’à aider les autres à se sentir bien en notre compagnie.

Si certains ne veulent pas apprendre et appliquer des règles jugées désuètes, ils ont plus à y perdre qu’à y gagner.

Imaginez ce que seraient nos quotidiens sans les adoucisseurs de langage.

 

Les adoucisseurs de langage : le b.a.-ba des bonnes manières

Les spécialises du langage sont les premiers à avouer que notre communication est remplie de petits signaux agressifs, autoritaires ou porteurs de jugements moralisants. Même si nous n’avons pas l’intention de blesser notre interlocuteur, nous pouvons porter un coup à sa personne de mille et une manières indirectes.

Les bonnes manières sont là pour atténuer cela. La communication, soit l’art de bien s’exprimer, consiste à tuer toute violence verbale dans l’œuf (ou de façon plus viscérale : dans notre bouche).

 

Enseigner la politesse aux enfants grâce aux adoucisseurs de langage :

 

  1. Les formules telles que : « merci», « s’il vous plaît », « je vous en prie », « pardon » sont nos meilleurs alliés. Il est important de les enseigner aux enfants par l’exemple. Ces mots magiques ne passeront jamais de mode.
  2. L’utilisation du conditionnel est également excellente pour nuancer nos propos. Cet adoucissant n’est pas réservé à une élite de lettrés agrégés. Exemple de phrases au conditionnel : Pourriez-vous fermer la porte s’il vous plaît ? Irais-tu mettre la table ?
  3. Enfin, utilisez de préférence des verbes qui expriment un souhait. Cela est moins catégorique. Exemple : Voudrais-tu m’accompagner ? Je souhaite visiter cette église sur le chemin du retour.

 

 

Pourquoi se soucier de la politesse et des adoucisseurs de langage ?

Pour ne pas imposer aux autres notre mal-vivre.

 

2 comments

  1. Mely says:

    Bonjour Hanna,
    Merci pour ces excellents rappels ! Certains ont tendance à les oublier parfois et pourtant, ils sont si importants ! Et aident à faire passer tellement de choses en plus de, comme vous dites, préserver les autres.
    Dommage que cela se perde parfois… Cela me fait penser à ce que vous avez une fois dit, sur la galanterie que l’on confondait avec la drague… Il me semble que le même genre de confusion existe entre bonnes manières ou diplomatie, et hypocrisie, et c’est regrettable !
    Bonne après-midi.

    • JeuneLady says:

      Bonjour Mely,

      Vous avez tout à fait raison ! La confusion entre bonnes manières et hypocrisie n’est que trop fréquente. La politesse est un autre nom de la diplomatie, c’est vrai. C’est dommage que nombre de personnes refusent catégoriquement de s’instruire sur le sujet sous prétexte que l’étiquette est réservée à une élite snobinarde. A cause de tels préjugés, la violence sociale augmente.

      Tenons bon 😉

      Bonne après-midi !

Laisser un commentaire