Bonnes manières et party : quels ont les 3 interdits lors d’un cocktail ?

bonnes manières et party cocktail dinatoire apéritif lady gentleman courtoisie

Bonnes manières et party : quels ont les 3 interdits lors d’un cocktail ?

 

Nous apprécions tous les cocktails dinatoires. Plusieurs arguments en faveur de ces réceptions mondaines : elles débutent relativement tôt, et donc elles se finissent également tôt. Nous pouvons enchaîner avec une journée intensive le lendemain. Nous mangeons dès notre arrivée sans devoir attendre 60 min le ventre criant famine. Et enfin, nous sommes quasiment certains d’y rencontrer quelqu’un d’intéressant. A défaut d’y faire la connaissance d’une personne qui va changer notre vie, nous allons tout de même rencontrer « une nouvelle tête » qui nous divertira le temps de l’échange.

Pour réussir sa soirée, voici un rappel de 3 règles à respecter lors d’un cocktail mondain.

 

Bonnes manières et party : quels ont les 3 interdits lors d’un cocktail ?

 

  1. Venez les mains vides !

Et oui ! Facile à respecter ! Il ne convient pas d’apporter un cadeau à nos hôtes lors d’un cocktail. Ni fleurs, ni bouteille, ni chocolats. Comme quoi, il n’est pas difficile d’être une lady ou un gentleman des temps modernes !

 

  1. Ne composez pas d’assiettes de petits-fours !

Ok, cette règle-là est difficile à tenir. Sachant que nous ne devons pas nous jeter sur le buffet à notre arrivée, et encore moins bloquer son passage une fois que nous l’avons finalement atteint… l’assiette de réserves semble la solution idéale. De plus, bien souvent, il y a des assiettes de cocktail à disposition (18cm de diamètre). Si la maîtresse de maison les a posées, nous pouvons les utiliser, non ? Non ?! Réponse : seul, un gentleman peut composer une assiette de petits-fours lors d’un cocktail et la porter à sa compagne et au groupe d’amis avec lequel elle s’entretient alors. (D’où l’intérêt de venir au bras d’un homme !)

Si vraiment, la majorité des invités sont des femmes, une d’entre elles peut se charger de cela. Mais gardons bien en mémoire que l’assiette (oui, cette minuscule assiette en carton !) devient alors un mini-plateau collectif et non une assiette individuelle.

Messieurs : veillez à nourrir votre femme durant la soirée. Si en partant, elle a encore faim… elle risque de passer ses nerfs sur vous.

 

  1. Un canapé touché doit être consommé.

Ou caché dans le pot d’une plante. Non, je plaisante !

Certains ont besoin de « sentir » la nourriture avant de la manger. S’ils y trouvent des traces de miel, noix de coco ou piment, ils refusent de la consommer. Oui, bon… NON ! Cela ne se fait pas. Si vous touchez un tapas, vous devez le manger.

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.