Invité à dîner : doit-on proposer son aide à la maîtresse de maison ?

maitresse-de-maison maîtresse de maison recevoir bien protocole invitation invité étiquette savoir-vivre bonnes manières dîner guide leçon code usages convenances lady gentleman neogentlemen

Invité à dîner : doit-on proposer son aide à la maîtresse de maison ?

 

Lorsque nous sommes invités chez des amis ou dans la famille, nous nous doutons bien que le maître et la maîtresse de maison ont tout prévu. A moins d’être particulièrement inorganisés (ce qui arrive statistiquement de temps en temps), les maîtres de maison ont planifié toute la réception.

Leur but à eux est de nous faire passer une bonne soirée. Notre but à nous est d’être un invité modèle, le genre qu’on ait envie de réinviter.

La question se pose alors : devons nous proposer notre aide en cuisine ? pour le service ? pour desservir ? pour entretenir certains invités solitaires ? pour jeter un coup d’œil aux enfants ? pour servir le vin ? pour couper la dinde ? etc.

Devons-nous agir sans demander ? Excès de zèle ou amitié ?

 

Invité à dîner : doit-on proposer son aide à la maîtresse de maison ?

 

Proposer son aide fait de nous une personne bienveillante et bien élevée. Sachant cela, il conviendrait de se mettre immédiatement à la disposition de la maîtresse de maison.

Mais nous savons aussi que la maîtresse de maison a pour obligation de refuser l’aide de ses invités. Elle veut qu’ils se détendent, profitent de la soirée, et passent un bon moment.

En tant qu’invités, nous pouvons dire que ces souhaits pour nous ne sont pas contradictoires avec notre envie d’aider. Nous pouvons passer une excellente soirée ET contribuer au service discrètement.

Le jeu est donc tel : en soirée, nous proposons notre aide, la maîtresse de maison la décline poliment.

Exceptions possibles : AVANT la réception, nous proposons notre aide, la maîtresse de maison nous confie alors une tâche (une seule par invité). Servir le vin si elle reçoit « sans homme à ses côtés », jeter un coup d’œil aux enfants de temps en temps, aider à apporter les assiettes de soupe au moment du service, discuter avec grande-tante Jacqueline qui ne connaît personne…

Dans ces cas-là : acceptez immédiatement et jouez votre rôle d’ami.

 

Laisser un commentaire