Quelles sont les règles d’or pour mettre la table ?

mettre la table dresser table couvert étiquette savoir vivre politesse protocole dîner

 

Mettre la table oblige la maîtrise de quelques règles.

L’art de recevoir est subtil. Il faut entretenir plaisamment ses invités, ne pas disparaître en cuisine même au prix d’un succulent dîner, et enfin il faut donner l’impression que tout est simple, facile et léger.

Aujourd’hui, concentrons-nous sur le dressage de la table. Nous verrons une autre fois comment charmer sa belle-mère au réveillon de Noël.

 

Quelles sont les règles d’or pour mettre la table ?

 

  1. La nappe

Avant d’étendre la nappe, disposez un molleton. Cela offre trois avantages : 1) cela permet d’amortir le bruit des assiettes, le tintement des verres ; 2) cela empêche la formation de plis sur la nappe ; et 3) cela est plus confortable pour les avant-bras des invités.

La nappe doit tomber au moins 30 cm en dessous du plateau de la table. Si elle est beaucoup trop grande et que vous ne pouvez pas la plier, veillez toutefois à ce qu’elle arrive au moins à 6 cm du sol. Il ne faut pas que les invités marchent dessus par mégarde en tirant ainsi toute la table à eux.

 

  1. L’espacement entre les invités

Les assiettes des invités se placent à 60 ou 70 cm les unes des autres. Il doit y avoir au moins 30 cm entre les épaules des convives. Sinon, cela est vraiment très étroit. Les assiettes se placent à 1 ou 2 cm du bord de la table. (Je sais c’est un peu bizarre, cela fait « loin », mais c’est ainsi. Nombre d’invité rapprochent discrètement l’assiette de leur poitrine une fois assis. Tant que cela reste discret, c’est ok. D’ailleurs, c’est une des raisons qui me fait dire que cette règle de placement des assiettes est un peu dépassée, et qu’il est aussi bon de rapprocher directement les assiettes du bord de la table. Quand on sait en plus que c’est la fourchette qu’il faut porter à la bouche et non la tête qui se penche en avant, alors on comprend encore moins l’éloignement des assiettes.)

 

  1. Les assiettes présentes ou pas sur la table au début du repas ?

La règle est la suivante : une seule assiette doit figurer sur la table au moment où les invités arrivent dans la salle à manger. Attention : pas zéro assiette (comme font nombre de traiteurs lors de réceptions pour s’épargner un service !), mais une.

Toutefois, les exceptions sont les suivantes : si vous avez prévu de servir de la soupe ou une entrée, l’assiette creuse ou la petite assiette de l’entrée doit déjà être installée. Vous les desservez au moment opportun et puis vous les resservez. (C’est un joli ballet à la française !).

Lors d’un repas formel, prévoyez une coupelle, une mini assiette ou le beurrier ainsi qu’un petit couteau individuel. Placez cela au dessus de l’assiette principale du côté gauche. En raison de l’étroitesse des tables, il est de plus en plus rare de dîner avec une assiette à pain placée à gauche des verres. Les restaurants hauts de gamme le font bien entendu, mais un samedi soir entre amis à domicile, c’est pas nécessaire. Mettre la table est alors plus simple.

 

  1. Utilisation ou non d’un porte-couteau ?

Doit-on mettre des porte-couteaux ou non? Ne placez jamais les couteaux propres sur le porte-couteau. Placez-les à droite de l’assiette, la lame tournée vers l’assiette. Contrairement à ce que l’on croit, le porte-couteau ne s’utilise pas lors de repas formel. Ils ont pour but d’épargner la nappe. Donc cela sous-entend que vous n’avez pas l’intention de changer de nappe pour le repas suivant. Or pour un dîner formel, la nappe est toujours à usage unique. Le porte-couteau est de fait un accessoire pour les réceptions intimes. Ah! Oui ! Avec cette explication, cela fait sens et devient bien logique.

Aujourd’hui, nombre de personnes achètent des porte-couteaux dans des brocantes ou des vide-greniers, et les présentent pour le dîner du Réveillon par exemple. On sait très bien alors que la nappe ne sera pas réutilisée, donc les porte-couteaux ne sont pas là pour la préserver des tâches. Au contraire, ils gagnent une autre fonction : celle de symbole. Ils envoient le message suivant aux convives : ce soir, c’est un événement important, on met les petits plats dans les grands, on fait des efforts, on ajoute de la solennité au dîner, on célèbre, on se tient bien.
Comme quoi, les codes changent ! Le même objet change radicalement de fonction en l’espace de quelques décennies. Mettre la table est une histoire en évolution.

 

  1. Mettre la table : les couverts

Mettre les couverts est complexe. La disposition des couverts est un vaste sujet qui mérite un article à part entière. 😉

Ici, contentons-nous de quelques rappels seulement. Pour ce qui est du placement des verres, je vous renvoie à cet article : comment placer les verres à table ?

Retenez globalement que la fourchette se place à gauche de l’assiette et le couteau à droite. La lame du couteau doit être orientée vers l’assiette, ainsi on tourne l’agressivité vers soi et non vers le voisin de droite. Un placement de couverts à l’anglaise prévoit de placer les dents de celle-ci vers le ciel. En effet, les armoiries britanniques sont gravées sur le recto (le côté pile) de la fourchette. A l’inverse, les cours royales et les grandes maisons françaises gravaient les armoiries au verso (le côté face) des fourchettes. Donc les couverts étaient « retournés », dents contre la table, dans le dressage des table à la française. Aujourd’hui, comme vous le constatez en lisant ces lignes : la France entière a adopté le système anglais. Et cela, non par amour pour nos voisins britanniques, bien qu’ils le méritent, mais simplement pour des raisons esthétiques. En effet, le logo du producteur des couverts de table est souvent gravé au verso (comme le blason d’autrefois). Cependant, ce n’est pas très beau. On préfère présenter à nos invités le côté lisse des couverts.
Continuons à mettre la table : la cuillère à soupe, la grande cuillère, se place à droite du couteau. Méthode anglaise : le bombé orienté vers la table. Méthode française : le bombé orienté vers le ciel.

La petite cuillère ne devrait pas se placer à table au moment où on s’attable. L’art de recevoir à la française suppose de sortir les cuillères et les fourchettes à dessert au moment de servir celui-ci. Elles ne devraient pas encombrer la table dès le début. Pour les petits dîners entre amis du samedi soir, il est parfaitement accepté de placer la petite cuillère dès le début du repas. Le manche est alors orienté vers la droite, afin que les droitiers puissent aisément la saisir.

Pour les cuillères, même chose que pour la fourchettes: le bombé selon la tradition française ou anglaise.

A vrai dire, choisissez de mettre la table selon la coutume qui vous convient le plus, mais gardez une harmonie d’ensemble. Soit tous les bombés s’orientent vers la table, soit vers le ciel. N’alternez pas. L’étiquette en serait blessée 😉

 

 

 

Laisser un commentaire