Je me suis trompée…

 

Je me suis trompée… 

 

Chères Ladies, chers Gentlemen,  

 

Un homme vulgaire peut-il être un gentleman ? 

 

Euh…  

 

8h30.  

6 degrés 

9 mois de grossesse dans ma belle robe à pois. 

Je dépose ma voiture chez le garagiste pour la révision annuelle.  

 

Là, j’apprends que pour des raisons de protocole sanitaire anti-covid, la salle d’attente est fermée. 

« Zut de zut ! » suis-je en train de pester dans ma tête.  

Il me faut patienter dehors et debout durant 2 heures et 45 minutes.  

Tous les bars et cafés de la zone commerciale sont fermés à cause du confinement imposé par l’Etat.  

 

Ok. Je sors et je commence à marcher devant le garage pour me réchauffer. 

Moins de 5 minutes plus tard arrive un homme portant une chaise et grognant avec un accent bien basque : « Qu’ils se le mettent où je pense leur protocole ! B***** ! C’est pas humain, ça ! On ne laisse pas les gens comme ça ! Qu’ils aillent tous se faire ****** ! ». 

Il m’interpelle avec la même emphase : « Venez Madame, vous allez vous mettre au chaud. J’ai une chaise pour vous, suivez-moi ! On n’traite pas les gens comme ça ! M**** !! ». 

 

Je me suis sentie comme une princesse 

Waouh ! 

 

Retour à la question de départ : Un homme vulgaire peut-il être un gentleman ? 

 

Vous imaginez bien ma reconnaissance sincère envers ce mécanicien qui a contredit les ordres d’en haut pour me venir en aide.  

Nul doute possible : les actes qu’il a posés le font entrer dans la catégorie des gentlemen. 

 

Mais ses paroles vulgaires l’en font-elles sortir ? 

 

Chacun est juge. 

 

Je vous laisse réfléchir. 

 

Distinguer les actes et la langue est une chose. 

 

Attention toutefois à ne pas trop nuancer en dissociant la volonté, les paroles et les actes 

James Bond est souvent considéré comme un gentleman. Or, il n’en est pas un. 

Certes, il maîtrise les codes de l’étiquette ou du protocole selon les pays où il se trouve, mais sa « consommation des femmes » n’a rien de louable.  

Le fait de réduire les femmes à une satisfaction physique n’a rien à voir avec le comportement d’un gentleman.  

 

P.S : N’oubliez pas : la bienséance fait la différence. 

 

NL104

2 comments

  1. Plumebleue says:

    Je me retrouve tellement dans cette situation. Mon problème n’est pas de me demander s’il est gentleman ou pas mais de lui accorder tout mon respect malgré son langage grossier. Je juge vite qu’une personne au langage fleuri ne mérite pas mon attention et pourtant je devrais, à mon âge, savoir que des perles de bienveillance et de beauté se cachent souvent sous des atours , ma fois pas toujours convenables. heureusement que le Christ juge sur l’intention et non la beauté. CF Susan Boyle par exemple. Dieu cache souvent des trésors.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.