Est-il convenable d’offrir un livre que l’on n’a pas lu ?

offrir un livre Est-il convenable d’offrir un livre que l’on n’a pas lu ? protocole étiquette bonnes manières noel cadeau

Il vous est peut-être déjà arrivé la même situation qu’à moi :

J’ai reçu un livre en cadeau. Généralement il s’agit d’un roman. Je ne le lis pas immédiatement car j’ai ma propre liste de lecture. Mais il est certain que je le lis dans l’année.

Ma lecture n’est pas aussi « futile » que pour d’autres romans car j’adopte alors l’attitude de la bonne élève de collège. L’ancienne intello que je suis fait une fiche de lecture mentale pour pouvoir échanger avec le généreux donateur sur le livre en question. Quels personnages m’ont plus ? quelles situations ? quelles métaphores ? quels passages ? etc.

Bien entendu, je remercie le généreux donateur au moment de recevoir mon cadeau, et une seconde fois après avoir lu le livre (dans les 365 jours suivants).

Et là, au moment où je parle de tel personnage, mon interlocuteur me coupe en disant « je ne l’ai pas lu ! »

Parfois il ajoute : « j’ai pensé que cela te plairait »

[Par deux fois dans ma vie, je me suis sérieusement demandé en quoi le sujet du livre ait pu faire penser à moi. Mystère non-élucidé à ce jour]

Regard choqué de mon côté durant une seconde. Mais rapidement, je minimise au maximum. Je remercie une troisième fois. Et je dis bien entendu que cela m’a plu. Il ne manquerait plus que je dise mon déplaisir. Cela pourrait blesser mon interlocuteur.

Je ne préconise pas le mensonge. Je dis simplement qu’il y a toujours quelque chose de positif à dire.

Est-il convenable d’offrir un livre que l’on n’a pas lu ?

Voilà la question que je me pose.

Je vous avoue avoir « subi » certaines lectures « forcées »durant les 20 dernières années de ma vie.

Lorsqu’on nous offre un livre, on a en quelque sorte une obligation morale de le lire.

Parfois, c’est vraiment du temps perdu…

Aucun manuel de savoir-vivre que je possède ne répond à cette question.

Si on retourne la situation. D’un point de vue de celui qui offre le livre, il vaut mieux essayer de faire plaisir à son ami lecteur en lui offrant un livre, que de ne pas offrir de livre du tout.

La tentative de faire plaisir pèse lourd en amitié.

Si le livre ne plaît pas, tant pis. On retient simplement le généreux geste derrière.

Voilà pour ma petite réflexion.

Dites-moi ce que vous en pensez, je vous prie. Est-il convenable d’offrir un livre que l’on n’a pas lu ?

Par avance, je vous remercie pour vos réponses, elles me permettent toujours d’approcher le problème sous un angle nouveau.

8 comments

  1. Delphine Meynieux says:

    Bonjour Hanna.
    Je dirais que si on n’a pas lu le livre, on doit le dire au moment de l’offrir : « j’ai lu la 4ème de couverture et j’ai pensé que tu pourrais aimer ce livre ».
    Oui, on fait quand même un petit effort et on lit la 4ème de couverture, ne serait-ce que pour s’assurer qu’on est dans la bonne direction…
    Le mieux reste bien sûr d’offrir un livre qu’on a déjà lu. Et comme nous sommes des filles très cultivées, nous avons l’embarras du choix parmi notre longue liste… 😉
    Bonne journée.

    • Hanna GAS says:

      Chère Delphine,

      J’aime tellement votre CQFD final ! Vous avez raison : nous sommes des femmes cultivées et nous avons donc l’embarras du choix 🙂

      La précision sur la 4e de couverture semble un bon compromis, je n’y avais pas pensé. Merci !

      Amicalement,

  2. Isabelle Beaudin says:

    Bonjour
    À mon humble avis il vaut mieux lire le livre auparavant, j’ai reçu un livre il y a environ 2 ans , livre que la personne n’avait pas lu et qui me connaissait suffisamment pour savoir quel genre littéraire j’aime ….mais non c’était tout à fait inadéquat j’étais horrifiée et je ne comprenais pas la raison de son choix! Elle ne l’avait pas lu!!!! Et je m’en souviens encore!!! Donc à ne pas faire, si nous avons un peu d’estime pour la personne à qui l’on fait un cadeau!!

  3. Erin says:

    Chère Hanna,
    Si offrir un livre que l’on a déjà lu ne saurait être obligatoire, je pense que c’est un réel plus pour celui qui offre comme pour celui qui reçoit. Cela permet d’être vraiment sûr de faire plaisir et, argument non négligeable, promet de longues discussions sur le roman entre les lecteurs par la suite !
    Cependant, si celui qui offre n’est pas un lecteur assidu, demander conseil au libraire aide à choisir le bon livre. Le plus important est que ce choix ne soit pas impersonnel.

    Merci pour cet article opportun en cette période de cadeaux !
    Bonne journée,

  4. Crécerelle says:

    Bonsoir,
    Très bonne question! Je n’ai que rarement offert un livre. Par contre, je ne les avais quasiment jamais lu avant. En effet, il s’agissait généralement du dernier livre d’un auteur apprécié par la personne à qui je l’offrait. Si j’avais attendu de l’avoir lu (un an ou deux!), je courrais le risque que la personne se le soit acheté entre temps!!

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.