Que faire lorsqu’en soirée vous êtes habillées comme les serveurs ou serveuses ?

serveuses dress code tenue de soirée sophia kinsella confession accro shopping becky bloomwood

Que faire lorsqu’en soirée vous êtes habillé comme les serveurs ou serveuses ?

Il y a quelques années, j’ai lu les livres de Sophie Kinsella sur les aventures d’une Accro au Shopping. Et lorsque le film est sorti par la suite, je me suis également empressée de le découvrir. Comme dans de nombreuses adaptations cinématographiques de romans, le scénario est plus ou moins fidèle au livre.

Dans le film, une scène paraît totalement improbable. Lorsque l’héroïne, Becky Bloomwood, est invitée à une réception mondaine par son journal, elle arrive dans une robe noire et blanche quasi-identique à celles des serveuses. Evidemment le chef de cuisine lui confie un plateau d’assiettes et l’envoie en salle servir les invités. Quiproquo et rires s’en suivent.

En toute honnêteté, lorsque ce genre de scènes passe à l’écran, je n’y crois pas une seconde. Cela fait partie de l’illusion scénaristique, c’est un pacte de lecture (un pacte de visionnage) que nous passons tacitement avec les réalisateurs du film. Nous « entrons » dans le film avec des critères de vraisemblance largement revus à la baisse.

Cette scène est un cliché du cinéma. Nous la retrouvons dans bien d’autres films.

Alors quelle ne fut pas ma surprise lorsque cet été, je me suis retrouvée dans cette situation-là !

 

Dress code de soirée : celui des serveuses (true story)

 

L’été dernier, nous sommes allés à un concert. Ambiance fête du village en plein pays basque, baraque à frites, fête foraine, concert de musique avec cinq supers talents dont un originaire du village (c’est pourquoi la tournée passait par là). Nous sommes venus applaudir notre ami. La soirée était très réussie.

Le traiteur chargé de tenir le bar sous le chapiteau avait donné pour dress code à ses employés : une marinière. Oui, notre traditionnelle marinière nationale blanche à rayures marine.

Ce soir-là, devinez quelle était ma tenue ?

Oui, une marinière identique à la leur.

Avouons-le : j’ai d’abord pensé me faufiler derrière le bar pour prendre des consommations gratuites pour mon mari et mes amis. (Je ne l’ai pas fait) (si l’envie était forte !) (non, un fond de morale chrétienne m’a retenu).

Point assez drôle : j’étais alors enceinte !

Nous avons surpris quelques regards de clients faire des allers-retours dans ma direction et celle du traiteur. Le genre « ils engagent des femmes enceintes ?!! » « Peut-on lui demander de nous servir ?…elle est enceinte, ça ne se fait peut-être pas ?! », « elle parle, elle parle, elle parle au lieu de bosser ! Il serait peut-être temps qu’elle lâche ses amis pour retourner travailler ! ».

La situation était très drôle !

 

Et vous, qu’auriez-vous fait à ma place ?

Laisser un commentaire