Pourquoi place-t-on la fourchette à gauche et le couteau à droite ? livre de Sabine Denuelle

Pourquoi place-t-on la fourchette à gauche et le couteau à droite ? de Sabine Denuelle résumé chronique extraits

Nouvelle chronique de livre ! Nouvel ouvrage de Sabine Denuelle !

Ok, j’avoue que j’aurais pu lire un manuel de savoir-vivre d’un auteur que je ne connaissais pas encore, mais j’ai tellement apprécié le premier, chroniqué ici, que j’ai enchainé avec celui-là.

Pourquoi place-t-on la fourchette à gauche et le couteau à droite ? est un livret/cahier écrit par Sabine Denuelle. L’ouvrage est paru aux éditions Larousse en 2014.

 

J’ai rempli près de deux pages de notes en le lisant. C’est inspirant ! J’ai une bonne vingtaine d’idées d’articles pour les prochains mois.

 

Chronique : Pourquoi place-t-on la fourchette à gauche et le couteau à droite ? de Sabine Denuelle

 

63 pages au total. Un thème par page ou double page. Des illustrations de gravure en noir et blanc. Un style vintage chic.

 

Voici quelques extraits :

 

p.26, paragraphe intitulé « Le tutoiement ne vient pas ? »

« Attention ! Au travail, si on vous propose le tutoiement mais qu’il ne vous vient pas facilement, on risquera de prendre pour de la froideur ce qui n’est qu’un trait de votre personnalité, une forme de réserve. N’hésitez pas à vous expliquer en disant, par exemple, que vous continuez à vouvoyez des relations de plus de vingt ans, par exemple [sic]. L’important est de maintenir la réciprocité : tutoyer qui vous tutoie, sans instaurer une distance hiérarchique en donnant du « tu » à quelqu’un (stagiaire, secrétaire…) qui se sentirait obligé de garder le « vous ». »

(Dans le cas où nous avons 22 ans et que nous préférons le vouvoiement dans le cadre du travail, cette explication n’est pas possible. Mais c’est déjà une solution pour certains.)

 

p.44, chapitre intitulé « Les couverts »

« Les fourchettes se placent à gauche de l’assiette. La fourchette à huîtres et la pince ou celle à escargots se placent à droite. »

 

p.48, chapitre intitulé : « Faire le service »

« Très souvent, le fromage circule à la ronde. C’est à l’hôte qui reçoit de l’entamer. »

 

p.61, paragraphe intitulé « Rendez la politesse »

« En principe, vous devez inviter à votre tour qui vous a invité (autrefois, on fixait même à deux mois le délai !). Dans la réalité, cet échange de bons procédés, pour diverses raisons, n’est pas toujours possible. Envoyez des fleurs peut être alors un meilleur moyen de « se faire pardonner ». »

 

 

Laisser un commentaire