Compilation sur les bonnes manières et les usages

les bonnes manières 6 politesse savoir-vivre hanna gas coach bonnes manières usages aristocratie aristocrate courtoisie galanterie expert consultant étiquette

 

Compilation sur les bonnes manières et les usages

 

Voici de nouveaux extraits du calendrier de politesse de 2012. Le titre est Savoir-vivre et bonnes manières, une question par jour pour découvrir les règles et usages en France et à l’étranger. C’est paru Editions 365 en 2011. L’auteur est Laurent Loiseau.

 

 

Le 14 février : St Valentin

Connaissiez-vous le calendrier des pierres ?

Les règles du savoir-vivre de la bonne société exigent que les femmes aient dans leur trousseau, au minimum, un collier et un bracelet en or, ainsi qu’une bague ornée de pierres. Outre ces bijoux de famille, le mari est incité à se conformer au très coloré « calendrier des pierres » qui, pour encourager les cadeaux entre époux tout au long de l’année, associe différents types de pierres précieuses à un trait de caractère ou un état du couple.

 

Le calendrier des pierres

Janvier : grenat, amour et fidélité

Février : améthyste, sincérité

Mars : rubis, passion et turbulence

Avril : saphir ou diamant, amour et amitié

Mai : émeraude, bonheur éternel

Juin : agate ou corail, réussite professionnelle et longévité

Juillet : cornaline, félicité

Août : lapis-lazuli, fidélité entre époux

Septembre : chrysolite, apaise les passions contraires

Octobre : aigue-marine, espoir

Novembre : topaze, prospérité et aventure

Décembre : turquoise ou malachite, amitié et réussite

 

les bonnes manières 6 politesse savoir-vivre hanna gas coach bonnes manières usages aristocratie aristocrate courtoisie galanterie expert consultant étiquette leçon

 

Les bonnes manières : suite

 

Le 16 mars : une révolution du savoir-vivre en 1857 grâce à l’Américain Joseph Gayetty

 

En quoi l’invention de l’Américain Joseph Gayetty, en 1857, constitua-t-elle une révolution dans le savoir-vivre ?

  1. Il inventa le bidet
  2. Il réalisa le premier ouvre-boîte
  3. Il mit au point le premier papier-toilette

 

Réponse C : Il mit au point le premier papier-toilette

Joseph Gayetty fut l’inventeur du papier-toilette en 1857. Celui-ci conserva sa qualité d’ustensile de luxe pendant encore de nombreuses années. Il était vendu par boîte de cinq cent feuilles, pour la moitié d’un dollar et comportait en filigrane sur chaque feuille le nom de son auteur. Il contenait de l’aloès comme lubrifiant et était prescrit pour prévenir les hémorroïdes. Il fallut attendre 1890 pour que des sociétés comme la British Perforated Paper Company et la Scott Paper Company, toutes deux britanniques, commencent à produire du papier toilette de manière industrielle, accompagnant l’amélioration de la plomberie et des chasses d’eau en Europe. Quant au papier double épaisseur, il n’apparut, au bénéfice des derrières sensibles, qu’en 1942. Auparavant, il fallait se débrouiller avec les moyens du bord. Le comportement des les lieux d’aisance pouvait donc être différent suivant les cultures et les endroits. Rappelons que les premiers papiers hygiéniques furent fabriqués en Chine, au XIVe siècle, au strict bénéfice de l’empereur. La taille des feuilles était d’environ 60 cm x 90 cm !

A l’époque des Romains, on avait l’habitude de s’essuyer avec une éponge ou un simple tissu. Ensuite, on employa divers objets pendant deux millénaires, selon ce qui se trouvait à portée de main : herbe, copeaux de bois, sable, foin, mousse, neige, pierres, coquillages, sans oublier le papier journal.

 

Les bonnes manières : encore une anecdote

 

les bonnes manières 6 politesse savoir-vivre hanna gas coach bonnes manières usages aristocratie aristocrate courtoisie galanterie expert consultant étiquette leçon

 

Le 29 mars

Quel roi a popularisé la fourchette ?

  1. Henri III
  2. HenriIV
  3. Louis XIV

 

Réponse A : Henri III

C’est Henri III qui, après avoir découvert l’usage de la fourchette à la cour de Venise, en 1574, l’introduisit en France. L’ustensile de table, de cuisine ou de service était alors en forme de petite fourche à deux dents. Le roi trouva cet instrument pratique pour une raison simple : il permettait de porter les aliments à la bouche par-dessus les hauts cols et les fraises empesées que tous les monarques et leurs cours arboraient. La fourchette était souvent dotée d’un manche pliable, car elle était conservée dans un étui et réservée à un usage personnel.

 

 

 

Le 6 avril

« A partir de quelle heure est-il plus convenable de passer du « bonjour » au « bonsoir » ?

  1. A midi pile
  2. Lorsque la lumière faiblit
  3. A 18 heures

 

Réponse B : lorsque la lumière faiblit

« Bonjour » tire son origine de l’expression médiévale « bon jor ». Elle n’est pas qu’un simple salut. Il s’agit de souhaiter à son interlocuteur de passer une journée favorable. L’interjection « bonsoir » est employée dès lors que la lumière du jour s’efface. Dans tous les cas, il convient de l’employer obligatoirement après 18 heures. Cependant, dans certaines régions françaises, la coutume de dire bonsoir à n’importe quel moment de la journée perdure. On retrouve l’expression dans les pièces de Molière, lorsque les personnages prennent congé en souhaitant le « bon soir » quelle que soit l’heure. »

 

 

Les bonnes manières : amour courtois

 

les bonnes manières 4 les bonnes manières 6 politesse savoir-vivre hanna gas coach bonnes manières usages aristocratie aristocrate courtoisie galanterie expert consultant étiquette leçon

 

Le 26 juin

« L’amour courtois, c’est quoi ?

  1. L’amour réglementé
  2. L’amour éternel
  3. L’amour platonique

 

Réponse A : l’amour réglementé

L’amour courtois (appelé à l’époque médiévale « la fol’amor » ou « fin’amor ») est d’abord un amour réglementé. Jamais la politesse du cœur n’a, dans l’histoire, été régie par des règles si détaillées. C’est l’époque de la courtoisie idéalisée, absolue. Il s’agissait alors de se comporter en chevalier, non pour gagner égoïstement le cœur d’une femme, mais pour magnifier la dame de qualité. En effet, dans le cœur des guerriers, celle-ci ne représente pas l’épouse, mais les rêves, les désirs et les espoirs. L’amour, même non consommé, devient alors un art, une mystique, une exaltation de l’âme et, pour finir, une souffrance exquise. Le chevalier est le vassal de sa dame et reproduit avec elle le rapport de féodalité qui le lie à son souverain.

Le saviez-vous ?

Les règles de l’amour courtois furent codifiées au XIIe siècle par André le Chapelain. Voici les dix premiers préceptes :

  1. Le mariage ne doit pas empêcher d’aimer.
  2. Qui n’est pas jaloux ne peut aimer.
  3. On ne peut accorder son cœur à deux femmes à la fois.
  4. L’amour augmente ou diminue : il doit sans cesse se renouveler.
  5. . L’amant ne peut rien obtenir sans l’accord de sa dame.
  6. L’homme ne peut aimer qu’après la puberté.
  7. A la mort de son amant, un délai de deux ans est nécessaire avant de s’adonner à un nouvel amour.
  8. Personne ne doit être privé de l’être aimé sans la meilleure des raisons.
  9. On ne peut aimer sans y être incité par l’espoir d’un amour partagé.
  10. L’amoureux n’est point avare. »

 

 

Les bonnes manières : attendre un heureux événement

 

Le 5 octobre

L’état de grossesse était considéré comme une infirmité au début du XIXe siècle. Personne ne devait en parler, encore moins évoquer la période de l’accouchement.

Vrai ou faux ?

 

Réponse : Vrai

De l’Empire à la première guerre mondiale, les choses qui ont trait au corps sont considérées comme vulgaires et indignes d’une conversation. L’état de grossesse devait être masqué dans la mesure du possible et aucun trouble du corps ne devait être évoqué, quoi qu’il advienne. Evidemment, cela n’allait pas sana souci et il est probable que nombre d’accouchements se seraient mieux déroulés si les jeunes femmes avaient pu partager l’expérience de leurs aînées ou recueillir leurs conseils. Pourtant l’étiquette voulait alors qu’on taise l’arrivée d’un enfant. Tout au plus devait-on attendre que son entourage s’aperçoive qu’on « attendait famille »… A cette époque, on n’hésitait pas à remplacer le mot « accouchement » — jugé impoli et même répugnant — par le terme d’ « événement ». Voilà d’où vient l’origine de la formule consacrée « attendre un heureux événement ». »

 

les bonnes manières 4 les bonnes manières 6 politesse savoir-vivre hanna gas coach bonnes manières usages aristocratie aristocrate courtoisie galanterie expert consultant étiquette leçon

 

Les bonnes manières : comment manger des petits pois avec la fourchette ?

Le 1er novembre

« Quelle est, selon le savoir-vivre français, la manière correcte d’utiliser sa fourchette ?

  1. La planter verticalement pour tenir les aliments
  2. Faire tenir des aliments en équilibre sur le dos de la fourchette
  3. Utiliser l’intérieur de la fourchette

 

Réponse C : Utiliser l’intérieur de la fourchette

Utiliser l’intérieur de la fourchette est la seule manière convenable de se servir de cet ustensile. En France, on mange ainsi un morceau de viande et on ramasse les petits pois avec l’intérieur de la fourchette en se servant de son couteau pour les pousser.

Aux Etats-Unis, l’important est de ramasser ses petits pois avec sa fourchette sans s’aider du couteau. Quant à nos voisins britanniques, qui ne font rien comme tout le monde, ils poussent le chic jusqu’à faire tenir leurs green peas en équilibre sur le dos de la fourchette. Un tour de force ! »

 

les bonnes manières 4 les bonnes manières 6 politesse savoir-vivre hanna gas coach bonnes manières usages aristocratie aristocrate courtoisie galanterie expert consultant étiquette leçon lady

 

Les bonnes manières, le placement de table & l’homosexualité : comment placer des couple homosexuel à table ?

20 novembre

« En prévision d’un dîner, vous organisez votre plan de table. Parmi vos invités vous comptez un couple homosexuel.

Comment allez-vous les placer à table ?

  1. Vous les placez comme un vrai couple
  2. Vous les laissez l’un à côté de l’autre
  3. Vous les séparez comme deux hommes célibataires

 

Réponse A ou C : vous les placez comme un vrai couple, ou vous les séparez comme deux hommes célibataires.

Tout dépend s’il s’agit d’amis intimes ou de simples connaissances. Si vous les voyez pour la première fois, il convient de les placer comme deux hommes célibataires, chacun à côté d’une femme. Si, en revanche, votre degré d’intimité avec ces amis est important, vous pouvez les considérer comme un vrai couple et agir en conséquence sur votre plan de table. »

 

Ajout personnel :

Je ne peux m’empêcher de choisir également la réponse B (« vous les laissez l’un à côté de l’autre »). Comme vous le savez, les usages du placement de table ont largement évolué en cinquante ans.

Nous avions parlé du placement des couples à table ici. Désormais, il est donc presque attendu de placer les couples côte à côte lors d’un dîner du samedi soir entre amis. Je pense donc que la réponse B est valable pour cette question.

 

les bonnes manières 4 les bonnes manières 6 politesse savoir-vivre hanna gas coach bonnes manières usages aristocratie aristocrate courtoisie galanterie expert consultant étiquette leçon

 

Plus d’infos sur la chaîne Youtube d’ Apprendre les bonnes manières.

 

Laisser un commentaire