Est-il convenable de souhaiter une bonne année en décembre ?

Est-il convenable de souhaiter une bonne année en décembre ?

Comme vous l’avez appris dans cette vidéo sur les vœux du Nouvel An, le mois de janvier est le plus adéquat pour présenter ses vœux à son entourage.

Mais la question qui reste en suspens est la suivante :« Est-il possible de souhaiter une bonne année en décembre ? ».

Souhaiter une « bonne année » dès le mois de décembre est-ce un faux-pas d’étiquette ?

Les manuels de savoir-vivre ne précisent pas ce point.

Mais je sais d’expérience que certaines personnes s’alarment si elles entendent un « bonne année » en décembre.

Ce que je n’arrive pas à déterminer est si ce refus relève de la superstition ou des convenances.

Si vous avez une réponse, je suis preneuse, chers lecteurs.

.

Je peux seulement comparer avec les traditions et les usages polonais. « Ça vaut ce que ça vaut », comme on dit.

En Pologne, il n’y a aucune inconvenance à présenter ses vœux dès le mois de décembre.

On part du principe, principe que j’ai adopté en France,que toute occasion de signifier sa bienveillance à quelqu’un est bonne.

.

Autre fait intéressant : la manière de présenter ses vœux.

En Pologne, on « déroule les vœux ». Tous les vœux de Noël, d’anniversaire, de fête, d’obtention de diplôme, de permis de conduire, de la « moindre petite occasion » sont personnalisés et assez longs. Du frère à la sœur,de la mère au fils, de l’ami à l’amie, du collègue au patron, de la boulangère au facteur, du prêtre à son diacre, de la grand-mère à son assistante de vie,etc.

On n’entend pas deux fois les mêmes vœux. Jamais. On souhaite et on énumère une longue liste d’attributs et de vœux. C’est très concret et très long.

En France, on dit « bon anniversaire » ou « joyeux anniversaire Marie ». Parfois on ajoute une formule du type « tous mes vœux de bonheur à l’occasion de ton mariage ». Vous voyez l’idée.

Les Italiens sont encore plus expéditifs, ils disent « auguri » à tout le monde et à toutes les sauces. (J’exagère à peine).

Donc peut-être que le fait de souhaiter une bonne année en décembre est aussi une occasion pour « dérouler » ses vœux. C’est culturel.

Tout cela pour dire : je suis la première à écrire et dire à mon entourage (dont mes correspondants épistolaires professionnels) : « Je vous souhaite une bonne année » dès la mi-décembre.

Depuis une dizaine d’année, je souhaite de « bonnes fêtes de fin d’année » pour ne pas polémiquer. Mais ça, c’est une autre question.

Je vous en prie, dites-moi ce que vous pensez de cette situation. Vos avis m’ouvrent toujours d’autres perspectives.

Par avance, je vous remercie et je vous souhaite une belle année 2019 !

.

6 comments

  1. Edwige says:

    Chère Hanna, je crois que c’est une question de superstition, de même qu’on ne souhaite pas l’anniversaire de quelqu’un avant le jour J sinon cela est censé lui porter malheur. Je ne souhaite la bonne année par écrit en décembre que si je sais que la personne va recevoir la carte après le premier de l’an, en calculant les délais de la poste. Sans cela, j’utilise comme vous, la technique des « bonnes fêtes de fin d’année » !
    Alors, si vous n’êtes pas superstitieuse, bonne année 2019 !
    Amitiés

    • Hanna GAS says:

      Chère Edwige,
      Merci beaucoup pour votre contribution ! Encore une fois, vous ouvrez une perspective que je n’avais pas envisagée : la distinction entre les vœux à l’écrit et à l’oral. Merci !
      Ok, c’est donc une superstition.
      Bonne fête de la St Sylvestre 🙂
      Et en 2019, je reviendrai vous souhaiter une bonne année 🙂
      Amicalement,

  2. Nala says:

    Bonsoir Lady

    Alors chez moi cest surtout parce que l’on dit souvent que noël ainsi que le nouvel an sont liés entre eux ! Ainsi dans les chansons de noël on dit souvent « on vous souhaite un joyeux noël et une bonne année  »

    *en pleine lecture de la saga le temps perdu de Marcel Proust* je decouvre le 19eme siècle français 🙂

    Bien a vous, très chere

    Nala

  3. Crécerelle says:

    Je confirme le côté superstition, clairement. En même temps, « ça n’est pas de saison ». Un peu comme souhaiter de bonnes vacances au moins de juillet à un nouvel embauché… Ca fait bizarre. L’exception peut se justifier si je croise une personne qui part pour un voyage d’affaire, ou une connaissance que je sais ne pas revoir avant très longtemps, je lui souhaite alors de « passer de bonnes fêtes ainsi qu’une belle nouvelle année ».

    • Hanna GAS says:

      Bonjour,
      Merci pour votre contribution. Il y a donc règle et son exception (c’est tellement français!).
      Si on sait qu’on ne verra plus cette personne avant l’année suivante, on peut donc souhaiter la bonne année. Cela semble raisonnable à appliquer. Merci !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.