Comment s’habiller avec élégance et décence à l’adolescence ? (Article spécial apprenties-ladies lycéennes)

julia-engel 1 élégance et décence à l’adolescence comment s'habiller avec élégance à l' adolescence lycéenne conseil mode pudeur décence

 

Comment s’habiller avec élégance et décence à l’adolescence ? (Article spécial apprenties-ladies lycéennes)

 

 

Voici un article que je souhaitais écrire depuis longtemps sans jamais trouver le temps. C’est la vie !

Aujourd’hui, je me consacre entièrement à la mode vestimentaire pour les adolescentes.

 

Je reçois parfois des mails de lycéens (oui, des jeunes hommes !) et de lycéennes sur des questions de savoir-vivre et surtout de style vestimentaire.

Je suis impressionnée par la sagesse, la profondeur de pensée et la capacité d’analyse de ces jeunes. Ils sont pris dans le tourbillon de l’adolescence, ils essayent de s’intégrer, et pourtant au fond de leur cœur ils ressentent un décalage profond avec leur génération. Ce décalage est dans la vulgarité du langage, dans le manque de pudeur vestimentaire et de dans le mépris des adultes (qui pourtant financent leur je-m’en-fichisme).

L’adolescence n’était déjà pas une période facile à mon époque. Aujourd’hui, dans notre société de surconsommation, ce doit être encore pire.

 

julia-engel 1 élégance et décence à l’adolescence comment s'habiller avec élégance à l' adolescence lycéenne conseil mode pudeur décence

 

Aux Etats-Unis, il existe des bloggeurs/bloggeuses qui prônent et assument la « modest fashion ». Il y a même des marques qui se spécialisent dans cette niche. Les 460 millions de consommateurs américains permettent cette « niche » modesque ; niche qui finalement est aussi grande que le marché français.

De plus, avec la vraie liberté de religions aux USA, il est plus facile de se revendiquer chrétien. (Je me permets cette parenthèse ici : en France, il est extrêmement difficile d’avouer publiquement que l’on est catholique pratiquant. Cette « liberté » de religion n’est qu’illusoire.)

Bref, le meilleur exemple de la modest fashion est Julia Engel (avec 1,2 million de followers sur Instagram). Elle qualifie son style de « conservative, feminine, modest ».

 

Son mari, un excellent photographe, développe avec elle une ligne de robes décentes « Gal meets Glam ». Je vous en ai parlé dans cet article sur mes bloggeuses préférées.

 

Ok, tout cela est très bien.

 

julia-engel 1 élégance et décence à l’adolescence comment s'habiller avec élégance à l' adolescence lycéenne conseil mode pudeur décence

 

Je me suis intéressée à ce phénomène de « modest fashion » aux Etats-Unis. Termes de recherches : « modest fashion », « modesty clothes », « modest blogger »…

Selon wikipédia : « La mode modeste ou mode pudique (de l’anglais modest fashion ou modest clothing) est une façon de se vêtir en respectant un certain nombre de codes faisant référence à certaines conceptions de la décence. »

Sur la blogosphère française, la mode modeste est rattachée d’abord à l’islam et non au christianisme comme aux USA.

Pourtant le style vestimentaire islamique diffère grandement du style européen. En traversant l’Atlantique, il y a eu un lost in translation 🙂

Beaucoup reste à faire sur le marché français quant à la mode décente.

 

Bien que je reconnaisse les efforts des jeunes lycéennes, la majorité des comptes Instagram que je trouve sont bof-bof. Les tenues présentées sont très mémérisantes.

Ok, il faut pondérer cela par l’absence d’un bon photographe. Les jeunes filles se prennent en photo elles-mêmes. C’est déjà bien.

Un travers est fréquent : l’absence de forme. Le fait de s’habiller avec décence et élégance ne doit pas être synonyme de « tube ». Il faut marquer la taille et la poitrine sans pour autant tomber dans le sexy ou le vulgaire. Il faut rester féminine.

 

julia-engel 1 élégance et décence à l’adolescence comment s'habiller avec élégance à l' adolescence lycéenne conseil mode pudeur décence

 

Thérèse de Femme à Part m’a conseillé quelques comptes de « bloggeuses modestes » (difficile de traduire cette expression en français). Je suis en train de les suivre et de les analyser. Je vous en parlerai prochainement.

 

Kate Middleton reste une bonne représentante de la modest fashion, cependant pour illustrer cet article, je vous propose des photos de Julia Engel. Mon objectif étant de présenter l’adaptabilité de cette mode décente à toutes les femmes.

Promis, dès que je peux, je vous montre des photos des vraies anonymes.

(Actualisation : les photos sont dans cet article)

 

Jetez un coup d’œil à Maya, cette jeune Américaine qui s’est mise à appliquer les règles d’une manuel de lady des années 1950′ et qui est devenue super-populaire. Hollywood prépare un film autobiographique sur elle en ce moment 🙂

 

Toujours est-il que la rédaction de cet article sur l’élégance vestimentaire des jeunes filles au lycée s’impose.

 

Comment être habillée décemment et élégamment au lycée ? Elégance et décence à l’adolescence : un défi à relever. 

 

Une jeune lycéenne m’a fait remarquer avec sagacité que certains conseils de mode que je préconise pour les ladies seraient jugés trop snobs au lycée. Les jeunes filles seraient qualifiées de hautaines.

Je comprends cette réflexion.

 

Autre réalité : il est réellement très difficile de trouver de bons vêtements sur le marché français. Avec réalisme, je dis que seul 1% des vêtements dans les boutiques de prêt-à-porter féminin répond aux critères de l’élégance. 1% seulement !!!

Quel paradoxe, n’est-ce pas ? Nous vivons dans LE pays de la mode, nous avons un marché de surconsommation massive face à nous, et pourtant nous ne trouvons pas des vêtements corrects, décents et élégants.

Personnellement, j’achète souvent mes vêtements d’occasion sur le site Vinted par exemple. Ainsi, j’ai accès aux anciennes collections des marques. Cela donne plus de choix.

 

julia-engel 1 élégance et décence à l’adolescence comment s'habiller avec élégance à l' adolescence lycéenne conseil mode pudeur décence

 

Voici les règles d’élégance vestimentaire que les adolescentes peuvent adopter dans un premier temps.

 

  1. Pas de total look noir.

Que des vêtements aient des motifs noirs, soit. Mais s’habiller en noir de la tête au pied n’est pas approprié.

Sachant que 1/ notre horizon visuel nous conditionne et que 2/ une femme se regarde dans un miroir 150 fois par jour environ… si vous vous voyez toujours en noir, vous allez déprimer. Vous allez vous sentir triste, dépressive, moche, nulle, bête, insuffisante, etc.

Arrêtons cette auto-flagellation !

Il est bon d’avoir une couleur clair autour du visage. Un brin de pep’s est super !

 

  1. Pas de vêtements troués

Que ce soient des pantalons, des jeans, des pulls dos-nus, des hauts aisselles-découpées, des t-shirts crop-top… NON !

Rappelez-vous les films de guerre et les reportages en noir et blanc : la misère est bien là, mais les guenilles, non ! Pas de trous aux vêtements.

 

 

  1. Rien de transparent

Et quand je dis « rien », c’est RIEN. Si votre chemisier blanc laisse apparaître votre soutien-gorge noir, il vous faut changer de vêtement. Soit, vous ajoutez un débardeur de couleur chair sous le chemisier, soit vous optez pour un soutien-gorge couleur chair/nude.

Les tissus « nid de guêpe » sont à éviter.

Ou alors, vous garder votre pull toute la journée 🙂

 

julia-engel 1 élégance et décence à l’adolescence comment s'habiller avec élégance à l' adolescence lycéenne conseil mode pudeur décence

 

 

Voici d’autres éléments de savoir-vivre pour les lycéennes qui participent grandement à l’élévation d’âme et à une élégance d’apprentie-lady. Elégance et décence à l’adolescence par les bonnes manières :

 

  1. Un bijou suffit

2, 3, ou 4… c’est trop. Et sur une adolescente, cela fait rapidement sapin de Noël.

 

  1. Ne pas croiser les jambes

Je vous renvoie à l’article à ce sujet. Je vous explique mon parcours (depuis 2015, je n’ai plus croisé les jambes étant assise !). La posture fait beaucoup. Le maintien est capital. Il ne s’agit pas d’avoir un « balai dans les fesses », mais simplement de marquer son respect et son attention par sa posture. Ne dodelinez pas de la tête, ne croisez pas les jambes DEBOUT, ne vous déhanchez pas pour un selfie où on ne voit que votre tête, ne faites pas des poses sexy avec un doigt sur les lèvres entrouvertes, n’écartez pas vos jambes comme un homme, ne mettez pas vos mains dans les poches, ne tirez pas une tête d’enterrement, ne mâchez pas de chewing-gum, ne léchouillez pas vos cheveux…

 

  1. Le maquillage avec modération

Limitez-vous à trois produits cosmétiques par jour. Le chiffre de trois est arbitraire. Faites comme bon vous semble, mais réfléchissez sérieusement : est-ce que l’application de produits chimiques colorés sur le visage vous rendra naturelles ?

 

julia-engel 1 élégance et décence à l’adolescence comment s'habiller avec élégance à l' adolescence lycéenne conseil mode pudeur décence

 

  1. Le sac à main comme cartable ?!

Ok, de mon temps déjà, on ne portait plus de cartables mais des sacs à dos. Au lycée, les jeunes filles portaient des sacs à bandoulières. Soit.

Mais les sacs à main ou les pochettes de soirée (où même un stylo ne rentre pas !!?) n’ont pas leur place dans le quotidien d’une lycéenne.

Soyons honnête : j’ai été prof. Lorsque je voyais une midinette arriver avec un sac à main d’un format A5 maximum, je prenais cela comme une gifle en pleine figure. « Elle se moque de moi ?! Elle n’a rien pour écrire !? »

 

  1. Les cheveux au vent en sport

Visuellement, il est bon que les cheveux soient attachés. Pas toujours, pas tout le temps. Mais avouons que si vous passez un examen oral, votre examinateur vous jugera comme plus sérieuse avec des lunettes et des cheveux disciplinés. C’est un fait.

Je ne vous oblige pas à porter de fausses lunettes, je vous partage juste les résultats scientifiques des études sur l’image.

Ceci étant dit, en sport, il est impératif que vous ayez les cheveux attachés. Les cheveux au vent en sport traduisent le message suivant : « cause toujours, tu m’intéresses ! ».

 

  1. La vulgarité du langage

Il ne s’agit pas de parler un langage soutenu tout le temps. Il s’agit de parler en langage courant et non vulgaire.

Rappel d’ex-prof de français : il existe 3 niveaux de langages. Le soutenu, le courant et le vulgaire.

Personne ne vous oblige à parler en langue soutenue 24/7. Nous vous demandons juste d’éliminer le plus possible les vulgarités.

A savoir les « c’est chiant, ça me fait chier, merde, vénère, à crever »… disent plus de mal de la personne qui les prononce que de la personne qui les reçoit.

 

julia-engel 1 élégance et décence à l’adolescence comment s'habiller avec élégance à l' adolescence lycéenne conseil mode pudeur décence

 

Dans un second temps, certaines lycéennes peuvent piocher dans ces règles d’élégance-là. Elégance et décence à l’adolescence : oui, c’est possible !

Ici, c’est au cas par cas. Chères apprenties-ladies, jugez-vous-même votre marge de manœuvre.

 

  1. Bannir totalement le blue-jeans et la veste en jeans

Une lady ne porte pas de jeans. Toute l’explication est ici. Si vraiment vous ne pouvez pas vous passer de blue-jeans, voici une vidéo qui vous explique comment bien le choisir.

(Découvrez ici ma journée où j’ai croisé 200 jeunes femmes/clones habillées en blue-jeans en 20min ! Constat consternant !)

 

  1. Optez pour des jupes/robes aux genoux

Le mi-cuisses ou le ras-les-fesses est inélégant. A la plage, c’est approprié, mais pas dans un lycée.

Je sais que ce point est très difficile car il y a peu de belles robes et jupes sur le marché de coupe midi (c’est ainsi que l’on appelle les jupes qui vont aux genoux). En plus, il est toujours plus seyant de porter la coupe midi avec des talons. Or, au lycée, ce n’est pas évident.

Je recommande des coupes très évasées. Pas de jupes « tubes ». Non ! partez resserré à la taille et élargissez jusqu’aux genoux. C’est déjà moins mémérisant. Et cela vous dessine une taille.

 

julia-engel 1 élégance et décence à l’adolescence comment s'habiller avec élégance à l' adolescence lycéenne conseil mode pudeur décence

 

  1. Jupes très longues

C’est la solution de ma sœur du temps où elle était au lycée. Elle portait quasi-exclusivement des jupes longues. Avouons aussi qu’elle assumait pleinement son côté catho (pas moi à mon époque !).

(Parenthèse que je me dois de placer : oui, ma sœur était cataloguée comme « catho » avec toute la panoplie caricaturale qui va avec, mais JAMAIS un mec ne l’a sifflé, ne lui a dit des grossièretés lubriques, ou encore ne l’a jugé « fille facile » ou « fille objet ». Comme quoi, sa tenue élégante, décente et très féminine imposait une forme de respect à son égard. Elle était « à part ».

Non, que je sous-entende que les jeunes femmes vêtues avec légèreté provoquent les jeunes hommes et cherchent à se faire agresser. Non. Je dis simplement que le décalage de pudeur choisie par ma sœur était une forme de protection efficace contre les propositions des crétins aux hormones en folie.

Peut-être est-elle un cas à part, peut-être pas.)

 

4. Pas de « gros pulls »

Ok, je m’explique. Les adolescentes ne portent pas encore de blazers (enfin, il me semble. Dites-moi si je me trompe.). Donc porter des vestes élégantes n’est pas pour elles. Cela ferait trop hautain. Le petit gilet en laine boutonné à l’avant est possible. Mais je comprends bien qu’il puisse faire mémérisant selon avec quoi il soit assorti.
Que reste-il ? Il reste les pulls et les sweats.
Les adolescentes ne devraient pas (pas plus que les femmes d’ailleurs) porter des pulls à messages. Évitez également les gros sweats à capuche à l’américaine. Cela donne un côté trop sportif, et surtout, cela efface toutes les formes. On atteint vite le case-look « sac à patates » ou « vautrée dans son canapé ».

Le mieux est donc de porter des pulls en laine tout simple.

 

julia-engel 1 élégance et décence à l’adolescence comment s'habiller avec élégance à l' adolescence lycéenne conseil mode pudeur décence

 

Je termine ici cet article. Je tenterai de faire prochainement une sélection de vêtements et de tenues acceptables et NON-mémérisantes pour des lycéennes.

N’hésitez pas à compléter cette liste, à la corriger, à la qualifier d’impossible si c’est votre pensée. Je suis toujours heureuse d’approfondir ma réflexion grâce à vos remarques.

 

Et partagez cet article avec les jeunes lycéennes qui se sentent en décalage par rapport à la mode actuelle. Dites-leur surtout que l’adolescence ne dure qu’un temps.

 

Pour un mode d’emploi complet sur l’habillement décent et féminin, voici une formation à destination des apprenties-ladies des temps modernes.

couverture vignette dvd comment s' habiller comme une lady décence élégance féminité cours guide formation apprentissage vidéos style kate middleton princesse duchesse codes aristocratiques

 

3 comments

  1. Amaëlle says:

    Bonjour Hanna, entièrement d’accord avec tous les points que vous avez choisis ! Ils me semblent réalistes pour nos filles.

    J’ajouterais bien un point sur les chaussures : la grande majorité porte des baskets en guise de chaussures, j’ai découvert qu’il existait en magasin de sport un rayon entier de baskets de ville, à ne pas porter pour faire du sport (!!!).

    Un effort sur ce point suffira à différencier une jeune fille sur le plan de l’élégance ; ce qui ne veut pas dire porter des chaussures démodées, il existe heureusement bien d’autres styles de chaussures !

    • Hanna GAS says:

      Bonjour Amaëlle,
      Merci pour cet ajout ! Oui, je n’avais pas pensé aux chaussures. Vous avez totalement raison.
      Ne pas porter de baskets au quotidien est déjà un immense pas vers l’élégance (sans jeu de mots).

      Et comme vous dites dans votre anecdote : les adolescents sont si facilement influençables par les modes et les camarades que d’une année sur l’autre, TOUT change.
      Amicalement,

  2. Amaëlle says:

    Cela dit, il faut aussi, comme vous le soulignez très justement, mettre de l’eau dans son vin et tenir compte du contexte. Une anecdote authentique : une jeune fille demandait absolument à sa mère une paire de baskets en guise de chaussures pour le collège ; pas enchantée du tout, la maman a cependant finalement accepté d’acheter des tennis en cuir (compromis) car sa fille passait ses récrés à jouer des parties de ballon, c’était donc adapté. L’année suivante, changement d’établissement et d’habitudes : plus de parties de ballons ; la jeune fille s’est mise peu à peu à porter tous les jours les ballerines blanches achetées l’année précédente pour une occasion…

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.