Jeune mariée et savoir-vivre lors du jour J : les impératifs !

marée étiquette, mariage savoir-vivre, politesse future mariée, faux-pas mariée, bonnes manières mariage

Cet article sur la politesse et la future mariée fait suite à celui sur l’entrainement aux cérémonies huppées.

Le jour de votre mariage, Mesdemoiselles, il est impératif de tenir son rang. Il ne s’agit pas de prétendre être une autre femme, mais simplement de rendre ses lettres de noblesse à l’engagement du mariage. C’est une joyeuse fête certes, mais c’est avant tout un don de soi total et éternel à son cher et tendre.

Plus vous serez « trash », et moins votre mariage aura des chances de fonctionner. Je semble peut-être présomptueuse en affirmant cela, mais j’assume ma pensée. Si vous ne faites pas des efforts de présentation le jour de votre mariage, quand en ferez-vous ?

Voici une petite liste de règles de savoir-vivre à l’intention des futures mariées.

 

Jeune mariée et étiquette : les impératifs

  • Ne cédez pas à cette tentation du « trash ». La robe ne doit pas être vulgaire, transparente (sauf dentelle sur les manches et les épaules) ou décolletée.
  • Serrez les jambes debout ou assise : maintenez les genoux serrés. N’écartez pas les jambes… même pour danser.
  • Souriez tous le temps (on vous prend sans cesse en photo). Pas facile, mais impératif : souriez.
  • Limitez vos mouvements: pas de grands gestes. Le coucou est discret, il se fait du bout des doigts. Il ne ressemble pas à un désespéré sur une ile déserte qui gueule après un paquebot au large.
  • Ne vous remaquillez pas en public.
  • Ne hurlez pas à votre meilleure amie que c’est l’heure de vous tenir la robe dans les chiottes. (true story).
  • Chère jeune mariée, ne vous essuyez pas la transpiration en public. Votre témoin s’occupera discrètement de vous.
  • Ne vous jetez pas sur les canapés du vin d’honneur. Oui, on sait vous n’avez pas eu le temps de manger car vous êtes tout le temps en train de saluer. Ok. Point. Vos invités n’ont pas fait 500km pour apprendre que pauvre bichon, vous avez faim. La faim n’a rien d’élégant.
  • Ne vous exclamez pas. Manifestez votre joie et votre bonheur par des mots et du vocabulaire varié et non par des onomatopées de gorille.
  • Ne cédez pas à la foule en délire qui réclame à coup de cris, de fourchettes et de tintements des verres un baiser. Et rebelote avec la langue. Ce geste intime avec votre amoureux n’est pas un spectacle. Et c’est souvent dégoutant dans cette ambiance d’ivresse. Oui, je pèse mes mots.
  • Le jeu de la jarretière… euh… si vraiement vous souhaitez honorer des traditions locales/familiales/défis etc., alors soyez une vraie lady. Avec gestuelle lente, légère, un brin de glamour vintage. Montez les froufrous… à la cheville comme dans les films des années 1930’. Imposez vos règles, ne cédez jamais aux exigences des goujats ivres.

 

Dernier conseil à la jeune mariée :

Et si vous ne deviez retenir un seul conseil, ce serait celui-ci : ne faites pas honte à votre mère, père, grand-mère, grand-père, grande-tante, etc. Ne cassez pas la beauté de la cérémonie par une attitude trash.

Il ne s’agit pas d’être une jeune mariée quelconque, mais plutôt de vous embellir par la magie de la grâce.

 

2 comments

  1. Mely says:

    Chère Hanna,
    Voici d’excellents conseils ! Je pense que sous le coup du stress, beaucoup de mariées peuvent perdre la tête… C’est dommage. Tous ces bons points devraient les aider à demeurer de réelles ladies en ce jour spécial 🙂
    Bonne journée !

    • JeuneLady says:

      Chère Mely,
      Oh oui ! Le stress bouleverse totalement le plan d’une grande journée. La gestion de celui-ci devrait figurer sur la liste des préparatifs 😉

Répondre à Mely Annuler la réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.