Nadine de Rothschild, Le savoir-vivre du XXIe siècle

nadine de rothchild le bonheur de séduire l'art de réussir le savoir-vivre du XXIe siècle, blog apprendre les bonnes manières

Référence absolue quant aux questions de savoir-vivre, d’étiquette et de bonnes manières, Nadine de Rothschild compile ses connaissances dans son livre. Le bonheur de séduire, l’art de réussir, Le savoir-vivre du XXIe siècle est très agréable à lire.

Nadine de Rothschild, Le savoir-vivre du XXIe siècle

Il y a quelques années, j’avais déjà eu la chance de lire deux de ses ouvrages. Le Savoir-vivre au XXIe siècle est une encyclopédie des bonnes manières. Cette bible du savoir-vivre peut se lire de façon chronologique ou aléatoire. La table des matières est très bien segmentée. Le livre se divise en huit grandes parties, elles-mêmes composées de nombreux chapitres. Dans le désordre, nous listons les thèmes du mariage, de la e-communication, de l’éducation des enfants, des arts de la table, de la conduite à adopter dans des lieux publics, des voyages à l’étranger.

Certaines informations comme le format des cartes de visite ou les cadeaux de Noël à offrir à ses employés de maison ne m’ont pas été d’une grande utilité. Cela m’a fait sourire, redresser le dos et décroiser les jambes. (C’est déjà énorme que cette lecture performative !*) Puis après une bonne tasse de thé Earl Grey, je suis revenue à de « vraies informations pratiques ». J’ai appris que le faire-part de naissance s’envoie dans les 10 jours après la venue au monde du bébé, qu’il faut dire « nous étions convenus de » et non « nous avions convenu de », et qu’à table on ne touche son pain qu’une fois le potage terminé ou au moment de l’entrée.

 

Il est intéressant d’observer l’évolution de la société à travers le choix de l’orthographe du mot « savoir-vivre ». Nadine de Rothschild abandonne le trait d’union entre ces deux mots. C’est un coup de balai auquel je ne m’attendais pas. Ce souci d’alléger le protocole témoigne des efforts de la baronne pour dépoussiérer les bonnes manières.

La baronne de Rothschild, expert de l’étiquette

Je vous recommande la lecture de ce livre. Et je vous promets de vous tenir au courant de mes efforts pour devenir une Lady des Temps Modernes selon les codes de Madame de Rothschild.

 

 

Voici quelques extraits :

 

Nadine de Rothschild et le protocole des fiançailles

 

p.49

« Que sont les fiançailles devenues ? Y’a-t-il encore des pères qui, en pantalon rayé et des gants beurre frais à la main, vot demander la main de la jeune fille que son fils a choisie ?

J’ai interrogé l’un de mes amis, grands bourgeois s’il en est : se plierait-il à cette tradition ?

— Allez moi-même chez les parents de la jeune fille ? Et déguisé ? Tu n’y penses pas ! J’enverrai un fax ou un e-mail.

Sa réponse m’a amusée et navrée, cependant je continue à croire que dans nos bonnes provinces les grandes familles perpétuent la tradition des fiançailles. Quoi qu’il en soit, il est admis aujourd’hui que le jeune homme entreprenne lui-même cette démarche. L’entrevue avec son futur beau-père se déroule le plus souvent au bureau du futur beau-père, et non pas au domicile de la jeune fille. »

 

Intéressant. Demander la main d’une jeune fille… pour son fils ! …et le tout par mail !

 

 

Nadine de Rothschild et les bonnes manières d’une jeune femme

p.33

Vous en voulez à votre mère de s’être battue pour acquérir une égalité dont vous ne voyez pas les avantages ; depuis la victoire du MLF, les hommes, dites-vous, ont cessé d’être galants. Mais vous, peut-être par réaction, n’avez-vous pas encouragés à être de moins en moins prévenants ?

Je crois qu’il n’est pas trop tard pour faire marche arrière et restaurer le rituel de la séduction.

Etre une femme doit redevenir un privilège. Mais être une femme, c’est s’interdire la familiarité, la trivialité, le négligé et toute trace de vulgarité.

Cultivez le mystère, le secret, la fausse indifférence et même une certaine frivolité. Ne vous livrez pas aveuglément au premier battement de cœur, apprenez à vous faire désirer. Puisque Marilyn Monroe reste toujours l’une de vos idoles, essayez d’imiter son inimitable féminité.

Et, si vous m’en croyez, suivez dès aujourd’hui les conseils que voici :

  • Vous ne vous levez pas lorsqu’un jeune homme vient vous saluer et vous lui tendez la main la première.

En revanche, vous attendez qu’une personne âgée vous tende la main avant de lui tendre la vôtre.

  • Vous ne devriez pas fumer dans la rue et ne jamais garder une cigarette aux lèvres lorsque vous parlez, saluez, dansez ; à table, vous ne fumez pas en mangeant, mais seulement au moment du café.
  • Vous ne vous asseyez pas la première dans un salon, patientez jusqu’à ce que toutes les femmes soient assises.

De même, à la table familiale, attendez que vos parents et grands-parents soient assis avant de prendre place.

 

Nadine de Rothschild : comment s’asseoir comment une lady ?

 

  • Vous ne vous vautrez pas au fond d’un fauteuil ou d’un canapé, les pieds sur la table. Gardez le dos droit, ne croisez pas les jambes (votre dos s’en portera mieux), ne les gardez pas écartées, mêmes si vous êtes en pantalon, mais l’une près de l’autre, les pieds légèrement croisés.
  • Vous vous levez pour prendre le verre ou l’assiette que vous tend une personne plus âgée que vous. Vous aidez la maîtresse de maison qui vous reçoit, ou votre mère, à servir le thé, à préparer la table et à desservir.
  • Lorsqu’un jeune homme vous aide à enfiler ou retirer votre manteau, vous le remerciez d’un sourire et d’un aimable : « Merci, Jean-Philippe. »
  • Si vous faites de l’auto-stop, ne montez que dans une voiture conduite par une femme.
  • Pour pénétrez avec élégance dans une voiture, il vous suffit de vous assoir d’abord de trois quarts sur la banquette, puis de ramener vos jambes restées dehors en faisant pivoter vos hanches. Pour en descendre, sortez en premier vos jambes, genoux serrés, puis, une fois vos pieds à terre, le reste du corps suivra. Une femme en pantalon a parfois tendance à adopter des gestes masculins, à s’asseoir jambes écartées ou l’une en équerre sur l’autre, ou jambes sur la table. Attitudes fort regrettables.
  • Les femmes conduisent plus prudemment que les hommes mais elles oublient souvent que la plus belle mécanique s’entretient et que la plus belle voiture se nettoie. Ne laissez pas traîner sur les banquettes vêtements, livres, raquettes, sacs vides, plastiques ni sur les tapis une ballerine, des papiers de bonbons, des paquets de cigarettes vides.
  • Votre voiture doit être aussi nette que votre salle de bain ou votre cuisine. N’obligez pas la personne qui monte à côté de vous à faire le ménage avant de pouvoir s’asseoir. »

 

 

 

*maintenant que je me relis, je ne suis pas sûre que le mot juste soit « performatif ».

 

Laisser un commentaire