Gentleman : comment porter un chapeau à notre époque ?

comment porter un chapeau gentleman borsalino panama beret casquette melon haut de forme style élégance étiquette expert

 

Gentleman : comment porter un chapeau à notre époque ?

 

Quelles sont les règles concernant le port du chapeau pour les hommes ?

Messieurs, si vous portez de temps à autre un melon, un borsalino ou un panama, voici ce qu’il vous faut savoir.

 

Les lieux : où porter le chapeau, et, au contraire, où se découvre-t on ?

La difficulté consiste en cela : autrefois, tous les hommes portaient un chapeau au quotidien. C’était la norme. Il suffisait donc de préciser dans quels lieux et circonstances, il fallait se découvrir. Aujourd’hui, la tendance est radicalement différente. Vous le savez surement, le port du chapeau est extrêmement rare pour les hommes comme pour les femmes.

Les mœurs ont changé donc les codes aussi.

 

On porte le chapeau à l’extérieur. Messieurs, dès que vous rentrez dans un lieu couvert (sauf synagogue), vous devez vous découvrir.

Imaginons une garden party : vous vous découvrez sur le palier. Puis, soit vous posez le chapeau au vestiaire, soit vous le tenez à la main jusqu’à arriver au jardin de vos hôtes où vous le remettez.

Vous l’ôtez lorsque vous faites la bise. Il n’est pas nécessaire de l’ôter pour échanger une poignée de mains.

 

La manière : comment saluer une dame/ un homme ? (simple toucher du rebord, ou doit-on soulever complètement le chapeau ?)

Les salutations : le fait de simplement toucher le rebord de son chapeau sans le soulever réellement est un geste aristocratique. L’aristocrate qui se promène sur ses terres et visite ses métayers fait ce geste, alors que les paysans ôtent complètement leur casquette. Regardez comment fait Robert Crawley, le personnage du Earl of Grantham, dans Downton Abbey.

Ce geste marque donc une « hiérarchie » sociale.

Aujourd’hui, on peut transposer ce geste de toucher du rebord à un salut muet de loin (+ de 5 mètres, s’il fallait quantifier la distance). A partir du moment où vous allez échanger un mot, il convient d’ôter le chapeau.

Autrefois, vous le gardiez à la main durant toute la durer de la conversation. Aujourd’hui, il suffit de le soulever et de le remettre. Si vous saluez un « grand » (patron, grand-mère adorée, membre de la famille royale…), vous ôtez le chapeau, vous le descendez jusqu’à votre taille, puis vous le remettez. Cette « révérence » du chapeau marque votre respect pour l’interlocuteur. Avouons-le tout de suite : c’est rare. (Quelle situation de la vie pourrait rassembler votre patron, votre grand-mère et un membre de la famille royale ?!) (Je plaisante) (Enfin, à Ascot, vous rencontrerez la Reine).

Terminons sur Ascot : les Britanniques n’ont pas ce problème de la « bise », ils peuvent garder leur chapeau lors de salutation car ils se contentent d’incliner la tête, ou tout au plus pour les grands intimes : ils se serrent la main.

Lors de mondanités aussi huppées qu’Ascot : on ne s’embrasse pas !

Et un dernier mot sur Ascot et sur les chapeaux : parenthèse féminine. Le chapeau des femmes est généralement incliné sur la droite du visage, car l’homme accompagnateur se place à sa gauche. Le chapeau ne doit pas l’éborgner.

 

 

L’usage : que faire de son chapeau quand l’on se découvre à table, en cocktail, dans une église ?

Où poser son chapeau :

A l’église : sur le banc.

A un mariage : dans un grand mariage, il y a souvent un fil à chapeaux pour les femmes (on y accroche son chapeau avec une belle pince à linge, qui est déjà fournie sur le fil). Pour les hommes, ils peuvent en profiter, où alors il faudra le poser au vestiaire (on le garde pour le vin d’honneur, et on le pose avant de passer à table).

Lors d’un cocktail : on respecte la règle intérieur/extérieur. Et donc, on pose le chapeau au vestiaire, ou s’il n’y en a pas, sur une chaise avec les sacs des femmes.

Autant on peut poser un sac de femme (sauf les pochettes) par terre, autant on ne peut pas poser un chapeau par terre. C’est comme un livre ou un drapeau, on ne le pose jamais à même la terre par respect pour ce que cela symbolise (livre = le savoir, drapeau = la patrie, couvre-chef = l’intelligence). Imaginez un casque par terre : casque de guerrier (= il a été vaincu), casque de motard (= accident)…

Accrochez le chapeau à une patère si possible.

 

 

Gentleman : comment porter un chapeau à notre époque ?

 

Chers gentlemans, osez porter davantage de chapeaux. Commencez par la simple casquette, si le port de chapeau plus élégant vous intimide. En hiver, osez le bonnet. Rien de terrible dans le bonnet hivernal.

Poursuivez votre élévation vers l’élégance en portant des bérets.

Et l’été, osez votre premier panama.

C’est d’un chic consommé !

 

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.