Les bonnes manières au bureau : ce qu’il faut savoir pour avoir la paix et une promotion

open space travail bureau politesse savoir-vivre étiquette réussir collègue bureau bonnes manières bureau

De nouvelles règles de vie au bureau se mettent en place. Il devient parfois difficile de concilier les attentes et les usages des trois générations en place.

7 impératifs de savoir-vivre pour cohabiter au bureau :

  1. N’abusez pas du tutoiement. Avis à la génération Y : ne proposez pas la familiarité à vos aînés, c’est à eux de vous proposer de renoncer au vouvoiement.
  2. Gardez comme credo de toujours parler en positif. Dites du bien des collègues, des dossiers, des clients, de la météo, des projets de vacances, etc.
  3. Interdire l’usage du portable est impossible à l’employeur (sauf quelques rares métiers), mais ce n’est pas une raison pour consulter votre téléphone toutes les dix minutes. Préférez une horloge pour tous dans le bureau sur laquelle vous pourrez zieuter discrètement.
  4. Au bureau, soyez à l’heure. Inutile de venir avant tout le monde et de partir après le patron afin que l’on vous remarque. Votre travail et vos résultats suffisent à vous qualifier.
  5. Ne vous vantez pas. C’est une recommandation essentiellement adressée aux hommes. Au bureau, lorsqu’un travail d’équipe est réussi, les hommes en parlent au singulier. Au contraire, lorsqu’une femme réussit un projet, elle a tendance à s’effacer au profit de son équipe. Il y a un juste milieu à trouver. Et surtout messieurs, aidez vos collègues femmes à dire « je ».
  6. Ne soyez pas plus intelligents que votre patron, à moins qu’il ne vous le demande. (Si, si, c’est phrase est une règle. Ceux qui ne la comprennent pas ont bien de la chance d’évoluer dans leur travail actuel. Lucky you!)
  7. Patrons, n’ayez pas peur d’engager des gens plus qualifiés que vous. Ce n’est pas parce que vous avez bâti cette entreprise tout seul il y a quinze ans que vous savez tout faire. Vous saviez tout faire, oui. Mais les temps changent, les modes de communication aussi.

Laisser un commentaire